TV

Coronavirus : choqué, Michel Cymes s’insurge contre ceux qui ne sont pas confinés (Vidéo)

Coronavirus : choqué, Michel Cymes s’insurge contre ceux qui ne sont pas confinés (Vidéo)

A nouveau sur le plateau de "C à vous" sur France 5, ce 24 mars, Michel Cymes s'est étonné de découvrir que des Français continuaient de ne pas respecter les règles du confinement instaurées par le gouvernement. Non Stop Zapping vous dévoile son coup de gueule.

Depuis le début du confinement, Michel Cymes est un invité récurrent de "C à vous", sur France 5. Sur le plateau d’Anne-Elisabeth Lemoine, l’ORL le plus connu du PAF fait un point sur l’état de la pandémie du Coronavirus en France et dans le monde, réagit à l’avancée de la dramatique actualité, aux nombreux témoignages, tout en donnant des conseils aux téléspectateurs. Ce mardi 24 mars, le médecin était de nouveau à l’antenne pour “rassurer d’un côté, sensibiliser de l’autre”. 

“Où vont tous ces gens ?”

L’occasion pour lui de pousser un coup de gueule contre ceux qui ne respectent pas les règles du confinement. Alors que le gouvernement a demandé aux citoyens de rester chez eux pour limiter la propagation du Covid-19, Michel Cymes s’est dit choqué de voir du monde dans les rues de Paris. “Pour venir ici, je prends ma voiture, pour aller à RTL le matin, je prends ma voiture, et il y a beaucoup de voitures qui circulent pour un confinement…”, s’est-il indigné.  Il s’interroge alors : “Où vont tous ces gens ?” 

Le mea culpa de Michel Cymes      

Quelques jours plus tôt, Michel Cymes profitait de son passage dans la même émission pour faire son mea culpa. Alors qu’il se voulait rassurant lors de l’arrivée de l’épidémie sur le sol Français, il a commencé par expliquer : “Probablement le message est pas bien passé, je fais mon mea culpa aussi, j'ai probablement trop rassuré les Français". "Mais en même temps, comment les inquiéter peut-être de façon excessive alors qu'on a pas de données, il y a 15 jours, qui permettent de dire que ça va être aussi catastrophique qu'aujourd'hui ?", a-t-il tenté de se défendre. 

Par C.F.

Réagissez à l'actu people