TV

Contraception : des femmes avec des implants racontent leur calvaire (vidéo)

Contraception : des femmes avec des implants racontent leur calvaire (vidéo)

Alors que la journée mondiale de la contraception a lieu le 26 septembre, le magazine "Sept à huit" est parti à la rencontre de femmes qui ont choisi d’adopter une contraception définitive via les implants Essure. Soupçonnés de graves effets secondaires, ceux-ci ont finalement été retirés de marché par l’Union européenne en août 2017. Des femmes ont accepté de raconter leur calvaire devant les caméras de TF1. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Le laboratoire Bayer a développé une technologique pour permettre aux  femmes d’avoir une contraception définitive autre que la ligature des trompes. Il s’agit d’implants conçus comme de longs ressorts souples placés sans anesthésie dans les deux trompes de Fallope. Sandrine, maman de deux enfants, témoigne pour TF1 racontant que son gynécologue lui a proposé cette alternative. Après la pose de ces implants, la santé de la Marseillaise s’est rapidement détériorée. "J’ai l’impression que mes genoux se dérobent, que mes muscles se tétanisent. Marcher 20 minutes, c’est devenu un calvaire", raconte celle qui a dû passer en mi-temps thérapeutique.  Pour mettre fin à ses douleurs, une seule solution est possible : l’ablation de l’utérus. L’implant Essure ne peut être retiré seul, car il est incrusté dans les tissus de la femme. Une décision qu’a prise Mylène, autre porteuse d’implants.  À ce jour, elles seraient plus de 400 à avoir fait ce choix pour mettre fin à leur calvaire.

 

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people