TV

Christophe Dettinger : la colère et les menaces de ses proches à la sortie du tribunal (vidéo)

Christophe Dettinger : la colère et les menaces de ses proches à la sortie du tribunal (vidéo)

Mercredi 9 janvier, le "boxeur des Gilets jaunes" Christophe Dettinger passait devant le juge en comparution immédiate. Ses proches ont pété les plombs dans le tribunal après l'annonce de son incarcération et menacé l'État. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Il est devenu malgré lui un symbole du mouvement des Gilets jaunes : samedi dernier, Christophe Dettinger, ancien boxeur professionnel, a été filmé sur la passerelle Senghor à Paris lors de l'Acte VIII en train de frapper des CRS, d'abord en face à face puis un agent à terre. Un véritable tollé médiatique et politique a alors entouré l'affaire, obligeant la justice à agir vite. Le "boxeur des Gilets jaunes" a donc été interpellé et passait en comparution immédiate au tribunal hier. La justice a décidé de reporter son procès au mois de février, obligeant le prévenu à passer plus d'un mois en prison. Une décision qui a rendu complètement fous les proches de Christophe Dettinger, qui ont exprimé leur mécontentement dans les couloirs du tribunal.

"On casse tout ! On brûle tout ! Vous voulez la guerre ? Et bien vous allez l'avoir !"

C'est l'émission "C à vous" qui a diffusé l'intégralité des images ce jeudi soir. On peut voir la famille de Christophe Dettinger dans le hall du tribunal, dont un homme avec un gilet jaune à la main, comme un symbole. Ils commencent par annoncer qu'ils vont venir "foutre le bordel" samedi lors de l'Acte IX des Gilets jaunes. Puis ils commencent à s'en prendre aux quelques journalistes présents sur place, leur demandant de "dégager". "Les caméras vous dites que de la merde" lance alors un homme. Une jeune femme rajoute "vous allez dire que vous êtes des collabos ou pas ?" en direction des journalistes. Puis ce sont les menaces qui volent : "On casse tout ! On brûle tout ! Vous voulez la guerre ? Et bien vous allez l'avoir ! Vous voulez une révolution, vous allez l'avoir" lancent les proches de Christophe Dettinger. La journée de samedi s'annonce à nouveau tendue, notamment pour les forces de l'ordre.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people