TV

Christophe Beaugrand et son mari Ghislain témoignent contre l’homophobie (Vidéo)

Christophe Beaugrand et son mari Ghislain témoignent contre l’homophobie (Vidéo)

Ces derniers mois, les agressions homophobes en France se multiplient. Et afin de lutter contre ce terrible phénomène, Christophe Beaugrand a accepté de témoigner avec son mari Ghislain Gérin sur RMC Story ce vendredi 26 octobre. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Le 16 octobre dernier, le président de l’association Urgence Homophobie, Guillaume Mélanie, a été agressé à Paris. Face à la multiplication des agressions homophobes en France, Christophe Beaugrand s’est emparé il y a quelques jours de son compte Twitter pour pousser un coup de gueule : "Les moments les plus violents sont toujours liés à une actualité, liés à une visibilité. De plus en plus, les homosexuels ne se cachent plus, donc nécessairement, ils sont plus à même d'être agressés parce qu'avant on ne les repérait pas. Cela réveille les haines qui étaient tapies, qui étaient endormies et qui reprennent du poil de la bête. On fait partie de la société. Il va falloir que ceux qui [n'en] ont pas envie s'y fassent, parce que nous on ne va pas baisser la garde ! (...) Nous n'avons pas à être discrets (...) à nous cacher, car ce sont ceux qui professent la haine qui devraient se cacher".

"C’est difficile à vivre"

Et pour faire passer au mieux son message, Christophe Beaugrand a accepté de témoigner ce vendredi 26 octobre dans l’émission Talk Show sur RMC Story. Accompagné de son mari Ghislain pour la première fois sur un plateau de télévision, Christophe Beaugrand a expliqué pourquoi il a souhaité rendre public leur mariage il y a quelques mois : "À travers notre couple, c'est important de faire passer des messages. Il était important de faire passer ce message de 'banalisation', de 'normalisation', avec de grands guillemets". L’animateur de TF1 a expliqué souffrir régulièrement d’attaques homophobes sur les réseaux sociaux : "J’ai déjà eu des larmes aux yeux devant certains messages de violence. C’est difficile à vivre. J’ai quand même du recul, mais parfois c’est vraiment difficile à vivre".

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people