TV

Christine Kelly menacée de mort : Cyril Hanouna prend sa défense avec émotion (vidéo)

Christine Kelly menacée de mort : Cyril Hanouna prend sa défense avec émotion (vidéo)

Ce jeudi 12 décembre dans "Balance ton post" sur C8, Cyril Hanouna a clamé son soutien à sa chroniqueuse et amie Christine Kelly, victime de menaces de mort.

Depuis le 14 octobre dernier, la journaliste présente "Face à l’info" sur CNews. À ses côtés sur le plateau, la présence d’Éric Zemmour, annoncé comme "éditorialiste et écrivain" fait débat. Remontés contre le polémiste, les internautes s’attaquent sur les réseaux sociaux à Christine Kelly, qui a révélé les menaces dont elle fait l'objet en novembre dernier : "Qui a déjà survécu à des mois ou semaines de menaces de mort en travaillant ? Merci pour vos #témoignages. Ça peut aider". En deuxième partie de soirée sur "Balance ton Post", ce jeudi 12 décembre, c’est avec des yeux humides que Cyril Hanouna a tenu à lui exprimer toute son admiration et tout son soutien. Ce qui n’a pas laissé insensible son interlocutrice !


"Personne ne le sait mais vous avez été le premier à m’appeler"


Avec la gorge nouée, l’animateur de "TPMP"  a commencé sa déclaration d’amitié: "Christine Kelly a eu un courage incroyable. C’est quelqu’un qui ne partage pas du tout les idées d’Éric Zemmour. On le sait et je le sais car j’étais encore avec elle, hier soir, jusqu’à pas d’heure. C’est vraiment une amie, je le dis". Et de poursuivre en avouant que si la charmante guadeloupéenne parle peu des abominations reçues, elle n’en est pas moins touchée : "Et je crois savoir qu’elle en souffre beaucoup. Je vois ce qui se passe sur les réseaux sociaux, vous avez eu beaucoup de menaces. Ça m’a beaucoup affecté pour vous car vous êtes mon amie" a conclu l'animateur au bord des larmes. Christine Kelly n’est pas restée insensible aux mots prononcés par son confrère, qui était présent dès les premières critiques : "Premièrement, je suis très émue que vous soyez très ému. Parce que je vous sens ému et parce que vous avez été le premier à m’appeler lorsque j’ai parlé des menaces de mort. Et je tiens à vous remercier, personnellement. Personne ne le sait mais vous avez été le premier à m’appeler".

Par Elodie F.

Réagissez à l'actu people