TV

Chasseurs d’appart’ : Vanessa est la grande gagnante du Choc des champions ! (vidéo)

Chasseurs d’appart’ : Vanessa est la grande gagnante du Choc des champions ! (vidéo)

Ce mardi 21 février, le dernier numéro de "Chasseurs d’Appart, le choc des champions", était diffusé sur M6. Après avoir livré une bataille acharnée, les agents immobiliers se sont inclinés devant les talents de la Parisienne Vanessa. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Stéphane Plaza présentait le dernier épisode en prime time de "Chasseurs d’Appart, le choc des champions", sur M6. L’animateur et agent immobilier a donc orchestré une dernière compétition entre les trois meilleurs agents qui se sont affrontés à Lyon, Bordeaux et Paris : Vanessa, Neil et Angélique. Objectif : gagner la finale nationale et peut-être remporter les 10 000 euros promis au vainqueur. Les professionnels se sont tous battus jusqu’à la dernière minute pour réussir à convaincre leurs clients de choisir (et d’acheter) leur bien. Et la compétition a été rude. Elle s’est déroulée en trois manches pour lesquelles seuls deux agents ont pu présenter leur bien et récolter des points. Sans grande surprise, les collègues de l’animateur ont tous gagné dans leur ville et sont donc à égalité avant le verdict final.

Angélique Grasso laissée de côté

Mais Vanessa est la seule dont les clients ont fait une offre d’achat sur le dernier bien qu’elle leur a présenté. Celle qui a toujours martelé qu'elle "voulait gagner" remporte le titre de meilleur chasseur d’appart' de l’année et une jolie somme d'argent. Elle coiffe donc au poteau ses collègues et notamment Angélique Grasso, qui avait fait le buzz sur les réseaux sociaux le 31 janvier dernier. L’agente immobilière de Lyon avait fait monter la température dans le premier numéro du "Choc des champions". Et pour cause, la chaîne avait misé sur les courbes avantageuses de la jeune femme de 35 ans pour booster ses audiences. Gros plans sur la poitrine, caméra pointée sur les fesses, voix off sexiste… De nombreux internautes avaient dénoncé cette façon de faire. Angélique Grasso s’est confiée à Télé-Loisirs en prenant beaucoup de recul et en précisant que son image à la télévision reste "valorisant[e]". "Les gens, il faut bien qu'ils parlent de quelque chose. Si j'avais eu un gros bouton sur le pif, ils auraient parlé de ça. (…) Personne n'a dit que je jouais trop à la bimbo..." a-t-elle déclaré avant d’ajouter "la voix off insiste et ça crée un débat autour du sexisme, un peu moins de commentaires de la voix off ne m'auraient pas du tout dérangé".

Par Katia Rimbert

Réagissez à l'actu people