TV

Cauet ému : Il évoque la mort de ses parents pendant son enfance (vidéo)

Cauet ému : Il évoque la mort de ses parents pendant son enfance (vidéo)

Ce 16 juin, Cauet s'est exprimé sur le décès de ses parents sur le plateau de "Vivement dimanche prochain" diffusé sur France 2. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

En pleine promotion pour son livre "T'es habillé comme tout le monde, mais tu ressembles à personne !" sorti le 14 mars dernier, Sébastien Cauet était invité sur le plateau de "Vivement dimanche prochain" ce 16 juin. Auprès de Michel Drucker, l'animateur radio de 47 ans s'est confié avec beaucoup de sincérité. Ayant perdu sa maman à la suite d'un cancer du sein alors qu'elle n'avait que 48 ans, Cauet a dû faire face à la maladie très tôt dans sa vie. "J'ai perdu mes parents jeune. J'ai perdu ma mère quand j'avais dix ans, de maladie, parce qu'à l'époque, beaucoup de femmes connaissent ça… Le cancer du sein dans les années 80 c'était encore quelque chose… Aujourd'hui la médecine a fait des progrès, même si les risques sont encore énormes, mais on en guérit beaucoup plus, mais à l'époque c'était très compliqué", commence la star de NRJ 12 avec difficulté.

Un père victime d'une "très grave dépression"

"J'ai perdu ma mère très brutalement", explique Cauet sur le fameux canapé rouge de l'émission diffusée sur France 2. Malheureusement pour lui, le drame ne s'était pas arrêté là puisque 10 années plus tard, le jeune homme a de nouveau été plongé dans le deuil, avec la mort cette fois de son père. "Je n'imaginais pas que ça puisse arriver", lâche la star de l'ancienne émission "La Méthode Cauet", avant d'expliquer que son père était atteint d'une "très grave dépression". Fils unique, le papa d'Ivana et de Valmont a perdu toute son insouciance à 10 ans, lors du décès de sa mère. "On a de la chance d'avoir un cerveau quand on est gamin, qui fait que l'on passe à autre chose… Jamais totalement hein, mais les journées s'égayent un petit peu. Dix ans plus tard pour mon papa, c'était beaucoup plus dur", conclu Cauet la gorge serrée en se remémorant ces douloureux souvenirs.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people