TV

Capital : Une jeune femme a les jambes brûlées après une épilation au laser, les images chocs ! (Vidéo)

Capital : Une jeune femme a les jambes brûlées après une épilation au laser, les images chocs ! (Vidéo)

Ce dimanche 9 avril, Bastien Cadeac proposait un nouveau numéro de Capital sur M6. Et le thème cette semaine était "Beauté, épilation, régime : nouvelles tendances, nouveaux business". Mais si la guerre du poil est déclarée chez la plupart des femmes, certaines ont eu une très mauvaise expérience notamment avec l’épilation définitive au laser. D’ailleurs, une jeune femme a même eu les jambes brûlées. Une séquence à découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Depuis plusieurs années, les femmes ont une nouvelle technique pour combattre les poils : l’épilation définitive. Depuis l’apparition de méthodes au laser ou à la lumière pulsée, de plus en plus d’enseignes ont décidé d’exploiter ce filon qui cartonne. Ce dimanche 9 avril, l’équipe de Capital s’est notamment intéressée à Depil Tech, un réseau de 120 centres fondé il y a 7 ans par deux frères. Mais si ce business rapporte beaucoup et que la plupart des clients sont satisfaits, il arrive parfois que des effets secondaires aient lieu. C’est notamment ce qui est arrivé à une jeune femme de 33 ans.

"C’était vraiment affreux"

Sur les conseils de sa sœur, Waïda a décidé de faire une épilation au laser sur ses jambes. Malheureusement, l’expérience a viré au cauchemar : "On dit souvent ‘il faut souffrir pour être belle’. Et ben franchement j’ai souffert. J’ai fait ma première séance au mois de novembre, et là ça a été catastrophique. Quand l’esthéticienne a commencé, j’ai senti déjà que ça me brulait, c’était un effet très désagréable, mais selon ses dires c’était normal". Mais au bout de trois semaines, la cliente se rend compte que ses jambes sont complètement brûlées : "C’était vraiment affreux". Et mauvaise nouvelle pour Waïda, ce serait sa faute et non pas celle de l’esthéticienne : "Elle m’a dit que c’était rien de grave, que c’était juste superficiel, que mon type de peau a peut-être mal réagi".

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people