TV

C à vous : Un médecin demande l'arrêt des plateaux télé à cause du coronavirus (vidéo)

C à vous : Un médecin demande l'arrêt des plateaux télé à cause du coronavirus (vidéo)

Ce mercredi 18 mars, Anne-Elisabeth Lemoine recevait dans "C à vous" deux médecins et l'un d'entre eux a été sans appel ! Il a demandé l'arrêt des émissions télé en plateau pour éviter la propagation du coronavirus.

Le monde vit une crise sanitaire grave. Chaque jour, de nouveaux cas de personnes contaminées par le coronavirus sont recensés et de nombreuses victimes perdent la vie à cause de ce terrible virus. Lundi 16 mars, Emmanuel Macron a demandé à tous les Français de rester chez eux, n'autorisant que les trajets "nécessaires". Si le pays tourne au ralenti pour tenter d'éviter la propagation du coronavirus, l'épidémie continue de gagner du terrain et Jimmy Mohamed a lancé un appel d'alerte dans "Touche pas à mon poste". Il n'est d'ailleurs pas le seul médecin à tenter de sensibiliser les Français à rester chez eux pour éviter la saturation des hôpitaux. Dans l'émission "C à vous", diffusée ce mercredi 18 mars, Anne-Elisabeth Lemoine recevait deux médecins afin d'informer sur la situation catastrophique à laquelle font face les hôpitaux et l'un d'eux a demandé l'arrêt des émissions de télévision en plateau qui pourraient favoriser la propagation du coronavirus.

"c'est peut-être une zone de contamination"

Le Professeur Eric Maury, président de la Société de réanimation a fait une annonce en direct dans "C à vous" et il a déclaré : "Il faut se confiner. Si vous ne voyez personne, le masque est complètement inutile. Le masque, il faut le porter si vous êtes sur un plateau de télé, et le plateau télé, faut peut-être arrêter d'en faire en ce moment parce que c'est peut-être une zone de contamination.". Face à ces propos, Anne-Elisabeth Lemoine a tenté de se défendre en répliquant : "Pourtant, notre mission est d'informer, on est une chaîne de service public.". Le médecin a alors concilié : "C'est pour ça que je suis venu avec un masque et je pense qu'il faut informer les Français de ce problème. Si vous ne voulez pas engorger les hôpitaux, que tout le monde arrive à l'hôpital comme ce qui se passe en Italie, si vous ne voulez pas que les services de réanimation ne débordent (...) il faut respecter ce confinement de façon très stricte, c'est pas de la rigolade". En tout cas, si les Français ne veulent pas respecter les mesures de confinement, le préfet de police de Paris est prêt à les sanctionner.

 

 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people