TV

C à Vous – Stéphanie Fugain : Son touchant appel au don pour lutter contre la leucémie (vidéo)

C à Vous – Stéphanie Fugain : Son touchant appel au don pour lutter contre la leucémie (vidéo)

Stéphanie Fugain était vendredi soir l'invitée d'Anne-Sophie Lapix dans C à Vous, sur France 5, pour parler de son association Laurette Fugain, baptisée ainsi en l'honneur de sa fille, disparue en 2002 des suites d'une leucémie. Et l'ex-femme de Michel Fugain en a profité pour faire un touchant appel au don. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Cela fait maintenant plus de 13 ans que Stéphanie Fugain a débuté son combat. En septembre 2002, l'ex-femme de Michel Fugain fonde l'association Laurette Fugain, en hommage à sa fille, décédée quelques temps plus tôt d'une leucémie. Son but ? Soutenir et financer la recherche médicale, aider les malades et les familles, et informer et sensibiliser aux Dons de Vie. Elle mène son action pour que la déficience en dons de sang, de plaquettes, de plasma, de moelle osseuse, de sang de cordon ombilical ou d’organes ne puisse plus être un obstacle à la guérison des malades. Le problème, c'est que douze ans plus tard et malgré les progrès accomplis notamment dans la sensibilisation de la population au don du sang, ce n'est toujours pas suffisant.

"Maman, est-ce que tu crois que les gens dehors savent que nous avons besoin d'eux ?"

Invitée vendredi soir d'Anne-Sophie Lapix dans C à Vous, Stéphanie Fugain venait parler du nouveau clip dévoilé cette semaine par son association et sur lequel une malade est enfermée dans une bulle au milieu d'un pont. A côté d'elle, de nombreux passants se succèdent mais aucun ne semble lui prêter la moindre attention jusqu'à ce qu'à force de crier elle ne fasse exploser la bulle et finisse enfin par être entendue. Un clip qui a une histoire bien particulière : "L'histoire de ce clip remonte à un petit souvenir qui date de 12 ans maintenant, de Laurette, qui était enfermée dans sa bulle, dans sa chambre, et qui attendait quotidiennement ses plaquettes, qui attendait que des donneurs prennent conscience que les malades avaient besoin d'eux. Sa petite phrase c'était 'Maman est-ce que tu crois que les gens qui sont dehors, qui passent dans la cour, savent que nous avons besoin d'eux ?'. Cette petite phrase résonne encore aujourd'hui puisque pratiquement 13 ans après, les donneurs sont toujours manquants".

Réagissez à l'actu people