TV

C à vous : Stéphane Plaza revient sur son passage dans l’émission de Jean-Marc Morandini (vidéo)

C à vous : Stéphane Plaza revient sur son passage dans l’émission de Jean-Marc Morandini (vidéo)

Stéphane Plaza avait créé la polémique mi-octobre en acceptant de participer à l’émission de Jean-Marc Morandini sur i-Télé alors que la rédaction de la chaîne s’était mise en grève. Invité d’Anne-Sophie Lapix dans C à vous vendredi soir, l’agent immobilier est revenu sur cet épisode. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Stéphane Plaza avait créé la polémique. Lundi 17 octobre 2016, la rédaction d’i-Télé vote la première journée d’une grève qui durera un mois. Les salariés de la chaîne dénoncent l’arrivée de Jean-Marc Morandini à l’antenne alors que l’ancien animateur du Grand direct des médias est soupçonné de corruption de mineurs depuis les révélations faites il y a quelques mois par les Inrocks. Pourtant le soir même, Jean-Marc Morandini va bien animer sa première émission sur i-Télé et il interviewera même en direct Stéphane Plaza. Que l’agent immobilier le plus célèbre de France ait accepté cette interview avait alors beaucoup fait parler, certains lui reprochant de ne pas soutenir les salariés d’i-Télé.

"Je ne suis pas Bolloré, ça ne me regarde pas i-Télé"

Invité d’Anne-Sophie Lapix dans C à vous vendredi soir, Stéphane Plaza est revenu sur cette polémique et s’est expliqué : "Il faut savoir que moi j’étais en deuil, je suis revenu et on m’a dit ‘fait une émission de médias’. Donc j’ai fait une émission de médias depuis mon agence. C’était le premier jour de grève, je l’ai su après. Mais c’est une émission de médias, je suis quelqu’un de médias, je fais mon travail" a simplement réagi l’animateur star d’M6 avant de préciser qu’il ne regrettait pas : "Je ne suis pas Bolloré, ça ne me regarde pas i-Télé, je ne suis pas journaliste. J’ai de la peine pour eux mais ce n’est pas moi qui peux gérer. Ce n’est pas parce que Stéphane Plaza fait une émission de médias qu’on va garder des journalistes ou les virer…".

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people