TV

C à Vous : Nicolas Sarkozy tacle François Hollande à propos de Valérie Trierweiler (vidéo)

C à Vous : Nicolas Sarkozy tacle François Hollande à propos de Valérie Trierweiler (vidéo)

Nicolas Sarkozy était jeudi soir l’invité d’Anne-Sophie Lapix dans C à Vous sur France 5 pour y présenter son nouveau livre, La France pour la vie. L’ancien président est notamment revenu sur la manière dont il avait géré son mariage avec Carla Bruni alors qu’il était chef de l’Etat. Et en a profité pour tacler François Hollande sur le sujet Valérie Trierweiler. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Après avoir sorti en début de semaine son nouveau livre, intitulé La France pour la vie, Nicolas Sarkozy était jeudi soir l’invité d’Anne-Sophie Lapix sur le plateau de C à Vous. Et l’ancien président est largement revenu sur le couple qu’il forme depuis maintenant huit ans avec Carla Bruni. Et notamment sur ce que la chanteuse a apporté à sa vie : "Au fond je suis peut-être plus pudique que je ne le pensais moi-même. Chez moi on ne parlait pas de ses affaires de cœur. On ne communiquait pas là-dessus. Vous savez, j'ai appris à écrire et à lire en rencontrant Carla. Elle m'a donné des petits cours du soir".

"Ce n'est pas possible d'avoir une situation bancale quand on est président de la République"

Et justement, en parlant de cette relation avec Carla Bruni, Nicolas Sarkozy en a profité pour glisser un tacle bien appuyé à François Hollande sur sa gestion de sa vie sentimentale : "Carla, épouse mariée, ce n’était déjà pas facile. Mais si en plus de ça vous êtes dans une situation un peu bancale, c’est impossible de s’en sortir quand on est une femme alors que celui qui vous aime ne vous donne pas la légitimité. Parce que président de la République, ce n’est pas n’importe quoi. Pardon si j’ai donné l’impression de l’attaquer (François Hollande, ndlr), ce n’est pas ce que je voulais. Je voulais montrer que Mme Trierweiler, dans la situation où elle était, comment voulez-vous qu’elle se défende ?". Sans vouloir excuser Valérie Trierweiler, dont il a refusé de commenter le livre, Nicolas Sarkozy a expliqué qu’il ne se sentait pas la légitimité de donner des leçons sur la façon dont elle a réagi à sa séparation de François Hollande : "J’ai divorcé, et je sais trop à 61 ans que la vie c’est complexe. Mais il y a des femmes qui nous écoutent. Chacun peut comprendre ça. Ce n’est pas parce qu’on est président de la République qu’on n’a plus de sentiments. Mais ce n’est pas possible d’avoir une situation bancale quand on est président de la République".

Réagissez à l'actu people