TV

C à Vous - Mohamed Merah : Le touchant témoignage de la mère d’une de ses victimes (vidéo)

C à Vous - Mohamed Merah : Le touchant témoignage de la mère d’une de ses victimes (vidéo)

Anne-Sophie Lapix recevait jeudi soir dans C à Vous Latifa Ibn Ziaten, la mère de l’un des soldats assassinés par Mohamed Merah en 2012. Engagée depuis la mort de son fils dans la lutte contre la radicalisation des jeunes, elle a livré un témoignage très touchant sur son action. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Il y a bientôt quatre ans, le 22 mars 2012, Mohamed Merah trouvait la mort à la suite d’un assaut du Raid sur l’appartement où il était retranché. Au cours des jours précédents son décès, le jeune homme assassinait sept personnes dont trois enfants juifs et faisait six blessés supplémentaires. Sa première victime, Mohamed Merah la fera le 11 mars 2012 vers 16h. Il s’agit d’un sous-officier du premier régiment du train parachutiste, Imad Iban Ziaten. Le jeune homme pense avoir rendez-vous avec un potentiel acheteur pour sa moto. Mais c’est celui qui sera par la suite surnommé ‘le tueur au scooter’ qui le rejoint et l’assassine froidement, filmant la scène grâce à une caméra GoPro et lui lançant au moment de prendre la fuite : "C'est ça l'islam mon frère : tu tues mes frères, moi je te tue. Il a rejoint l'ange de la mort, je n'ai pas peur de la mort".

"L'amour, c'est la vie. La vie, c'est l'espoir"

Et ce jeudi soir, Anne-Sophie Lapix recevait sur le plateau de C à Vous la mère d’Imad Ibn Ziaten, Latifa Ibn Ziaten, engagée depuis la mort de son fils dans la lutte contre la radicalisation. Et celle-ci s’est montrée particulièrement émouvante au moment d’expliquer quelle était sa méthode pour remettre les jeunes dans le droit chemin : "Quand je regarde le parcours de Mohamed Merah, il n’avait aucun amour. Les frères Kouachi, aucun amour. Tous ces jeunes qui partent, c’est toujours un échec, une souffrance, un divorce, un enfant placé au foyer, un délinquant, il se retrouve en prison. Et là on touche la dignité de cette jeunesse. Et quand on touche la dignité d’un homme, c’est difficile après…C’est pour ça qu’il faut tendre la main aujourd’hui. L’amour c’est important. L’amour c’est la vie je pense. La vie c’est l’espoir, c’est le rêve. Quand on a un cœur plein, riche d’amour, on peut donner. Ca ne s’invente pas, ça ne s’achète pas. On peut donner gratuitement".

Réagissez à l'actu people