TV

C à vous - Mathilde Seigner favorisée par la police ? Son anecdote surprenante (vidéo)

C à vous - Mathilde Seigner favorisée par la police ? Son anecdote surprenante (vidéo)

Invitée d'Anne-Sophie Lapix ce mercredi dans l'émission C à vous, Mathilde Seigner a livré une confidence très étonnante sur sa relation avec la police. Une vidéo que nous vous proposons de regarder sur Non Stop Zapping.

En juin dernier, Mathilde Seigner était l'invitée d'Alessandra Sublet dans son émission Un soir à la Tour Eiffel. Après un sujet consacré à la crise d'adolescence, l'actrice avait été invitée à livrer sa réaction : "On a tous traversé des crises d'adolescence depuis que le monde est monde mais je pense qu'avec internet c'est pire quoi !" Celle qui officie désormais sur TF1 lui avait alors demandé : "Le jour où votre fils va passer par exemple sur Facebook ou Twitter, comment vous allez faire en tant que mère ?"

"Bah c'est horrible ! Mais moi je comprend même pas... d'abord j'ai appris il n'y a pas tellement longtemps que Facebook n'est pas un site de c**, avait-elle avoué. Je jure que c'est vrai, il y a peut-être maintenant 6 ans, 7 ans que je sais. Je croyais que c'était fesse". Ce mercredi sur le plateau de C à vous, elle s'est une nouvelle fois confiée sur les réseaux sociaux, ne comprenant pas le pouvoir que peuvent avoir les remarques des internautes sur un programme ou une personnalité.

"Ils sont sympas"

Ce mercredi soir, Mathilde Seigner incarne Martine Monteil, première femme chef de la brigade criminelle, dans un téléfilm diffusé en prime-time sur France 2 et qui revient sur la traque du tueur en série Guy Georges, qui a tué sept femmes entre 1981 et 1997 avant d'être condamné en en 2001 à la prison à perpétuité. "C'était un des plus grands sérial killeur à Paris. On s'en souvient tous du tueur de l'est parisien. On avait peur, mois j'étais dans le 5e arrondissement mais on y pensait", a-t-elle réagi avant de livrer une anecdote surprenante à propos de sa relation avec la police.

Alors qu'elle répondait à une "interview garde à vue", elle a confié que son casier judiciaire était vierge mais qu'elle avait récemment fraudé. "Je prends le couloir de bus. Mais j'ai la chance d'être très aimée de la police. Je prends des couloirs de bus avec les embouteillages et ouais, ils sont sympas."
 

Réagissez à l'actu people