TV

C à vous : Macron envisageait-il dès le départ de ne pas aller au bout de son mandat ? (vidéo)

C à vous : Macron envisageait-il dès le départ de ne pas aller au bout de son mandat ? (vidéo)

Mercredi 9 janvier, Nicolas Domenach était l'invité de "C à vous" pour son livre "Le tueur et le poète". Le journaliste politique y relate notamment un échange au début du mandat d'Emmanuel Macron, au cours duquel le président de la République aurait admis ne pas être sûr d'aller au bout de son mandat. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Emmanuel Macron était-il condamné avant même le début de sa présidence ? Le président de la République est dans une situation très inconfortable, avec un mouvement de protestation (les Gilets jaunes) sans précédent qui demande sa tête. La preuve encore aujourd'hui avec Maxime Nicolle : le porte-parole des Gilets jaunes et figure du mouvement a réitéré la volonté des manifestants de voir Emmanuel Macron démissionner pour mettre fin au conflit social. Une issue évidemment très peu envisageable et dont la France pâtirait beaucoup. Pourtant, il semblerait qu'une telle éventualité était déjà dans l'esprit d'Emmanuel Macron... juste après son intronisation en 2017.

"Je terminerais plus bas que François Hollande, si je termine mon mandat"

C'est Nicolas Domenach qui le relate dans un livre à paraître, "Le tueur et le poète". Il raconte en effet un échange entre Emmanuel Macron et Thierry Solère, seulement quelques jours après l'entrée à l'Élysée du nouveau président. "La situation est vraiment difficile. Si ça se passe mal, je terminerais plus bas que François Hollande, si je termine mon mandat" aurait déclaré le président. "Il a compris qu'il était le vainqueur à la faveur d'une tragédie, tout dans cette société était en train de se fracturer et les partis s'effondraient" commente Nicolas Domenach. Une prediction qui semble de plus en plus crédible à mesure que la colère sociale grimpe. Pourtant, Nicolas Domenach et son co-auteur ont revu le président en novembre dernier, et assurent qu'il était bien loin d'être sur le point de craquer. Ce qui ne sera peut-être pas le cas après les futurs Actes des Gilets jaunes dans les semaines à venir.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people