TV

C à Vous : Louis Garrel déprogrammé à cause de Roman Polanski ? (Vidéo)

C à Vous : Louis Garrel déprogrammé à cause de Roman Polanski ? (Vidéo)

Ce mardi 12 novembre, Anne-Elisabeth Lemoine a expliqué pourquoi France 5 a préféré ne pas diffuser l’interview de Louis Garrel dans "C à vous". Non Stop People vous en dit plus.

Ce lundi 11 novembre, "C à vous" a préféré de ne pas diffuser l’interview de Louis Garrel. Et pour cause… Suite aux nouvelles accusations de viol à l’encontre de Roman Polanski, la chaine ne souhaitait pas faire la promotion de son long-métrage "J’accuse", dans lequel joue l’époux de Laetitia Casta. Dans le "5 sur 5" de Maxime Switek, Anne-Elisabeth Lemoine est revenue sur ce choix. "Il n'était pas question de diffuser en l'état cette émission. Nous ne pouvions pas parler du film de Roman Polanski sans rappeler le contexte qui entoure désormais sa sortie en salles", a-t-elle commencé.

Une promotion impossible


L’animatrice continue : "Il fallait poser la question de cette nouvelle accusation. Ce n'était pas le cas, ce n'était pas possible puisque cette émission était déjà enregistrée. On a donc décidé de ne pas la diffuser mais la question demeure". Elle conclut en s’interrogeant : "Pourquoi et comment parler aujourd'hui du film de Roman Polanski ?" Pour tenter de répondre à cette question, Pierre Lescure prend la parole : "C'est en conscience, sûrement, qu'un certain nombre de femmes et d'hommes, même concernés par le symbole Dreyfus, n'iront pas. Et c'est en conscience que d'autres, ni plus ni moins concernés, choisissent de tracer une ligne entre l'artiste et l'oeuvre et iront en salles". Face au scandale, Jean Dujardin, qui tient le rôle principal, a annulé sa venue dans le "20 Heures" de TF1. Antoine de Caunes, qui tient le rôle du capitaine Dreyfus, dans l’émission "Popopop". Partenaire du film, France Inter n’a pas diffusé l’interview de Louis Garrel. 


Pour rappel, la Française Valentine Monnier raconte avoir été violée et « rouée de coups » par le cinéaste en 1975. A l’époque, la jeune femme était âgée de 18 ans et lui 42. Si aujourd’hui les faits sont prescrits, elle tenait à briser le silence.  Le réalisateur avait déjà été poursuivi pour viol sur mineur en 1977, aux Etats-Unis. Il avait ensuite fait l’objet de plaintes pour agression sexuelle sur cinq autres femmes.

Par C.F.

Réagissez à l'actu people