TV

C à Vous : Le poignant témoignage de l'actrice Loubna Abidar, passée à tabac à Casablanca (Vidéo)

C à Vous : Le poignant témoignage de l'actrice Loubna Abidar, passée à tabac à Casablanca (Vidéo)

Ce jeudi 11 février, Anne-Sophie Lapix et son équipe recevaient l'actrice Loubna Abidar. Cette dernière a été victime d'une violente agression il y a quelques mois au Maroc après la sortie du film Much Loved, et a témoigné dans l'émission C à Vous. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Le nouveau film du réalisateur Nabil Ayouch, Much Loved, a créé une véritable polémique. Traitant du sujet de la prostitution au Maroc, le long-métrage a été interdit dans le pays car il serait une incitation à la prostitution. Face à cette décision, le réalisateur avait réagi sur France Info : "A aucun moment je n’ai cru que ce film allait créer autant de vagues, de violences verbales. Pour moi, un débat sur un sujet comme ça, au-delà de la prostitution, de la place de la femme dans le monde arabe, est essentiel et doit être mené de manière sereine". Et malheureusement, les acteurs et actrices du film ont été également pointés du doigt. Loubna Abidar, l'une des actrices principales de Much Loved, est retournée au Maroc il y a quelques mois et a été victime d'une agression. C'est dans une vidéo postée sur Facebook que la jeune femme a raconté son calvaire : "J'ai été agressée. Les médecins, les cliniques et les commissariats ont refusé de m’accueillir. Je suis allée au grand commissariat de Casablanca en pleine nuit et on m'a reçue avec des rires. Le policier a dit : 'Enfin, Abidar a été frappée !' Tout cela pour un film que vous n'avez pas vu. Vous en avez vu uniquement ce qu’ils ont voulu vous montrer. Jugez-moi à partir du vrai film".

"Mon nom c'est devenu une insulte"

Plusieurs semaines après son agression, Loubna Abidar était invitée une nouvelle fois sur le plateau de C à Vous. L'occasion pour la jeune femme de revenir sur son passage à tabac : "C'était des jeunes dans la rue à Casablanca et ils étaient bourrés dans leur voiture (…) Ils ont commencé à me tabasser, ils m'insultaient plusieurs heures jusqu’à un moment que je me sentais vraiment coupable, je me sentais hyper sale, et j'avais une question dans ma tête 'est-ce que vraiment j'ai fait quelque chose de mal ?' parce que quelqu'un qui va tabasser et t'insulter de telle manière ça veut dire que je lui ai fait mal. Et j'ai décidé le lendemain de quitter le Maroc. C'est pas à cause de ces trois jeunes, mais à cause de beaucoup de journalistes qui me font trop mal sans avoir vu le film (…) Mon nom c'est devenu une insulte". Visiblement très émue, l'actrice reste toutefois très fière d'avoir jouer dans ce film.     

Réagissez à l'actu people