TV

C à vous : le coup de gueule de Michel Cymes contre les fake news de la santé (vidéo)

C à vous : le coup de gueule de Michel Cymes contre les fake news de la santé (vidéo)

Jeudi 10 janvier, Michel Cymes était l'invité de "C à vous" sur France 5. Le médecin et animateur a poussé un gros coup de gueule contre les fake news dans le domaine de la médecine, notamment sur les effets de certains médicaments et la vaccination. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Aujourd'hui lorsque l'on aborde le sujet des fake news, on pense évidemment à Donald Trump. Le président des États-Unis est en guerre contre les médias traditionnels outre-Atlantique, en raison de leur farouche opposition à sa politique et leur tendance à fouiller dans son passé chaotique. Mais au delà des fake news dans les médias et ses super copains de CNN, qu'il s'imagine même combattre sur un ring de catch, un autre phénomène émerge depuis quelques années : les anti-vaccins. Des personnes selon lesquelles les vaccins seraient la cause de maladies chez les plus jeunes, et iraient même jusqu'à être la source de l'autisme. Un courant qui s'est même propagé en Europe, puisqu'aujourd'hui certaines personnes ne souhaitent plus faire vacciner leurs nouveaux-nés. Michel Cymes en a marre.

"Ces gens-là sont des irresponsables"

Le médecin et animateur était l'invité de "C à vous" ce jeudi. Il a poussé un gros coup de gueule contre ces fake news sur la santé, notamment sur le vaccin contre le cancer du col de l'utérus."Je finis par arrêter de m'énerver parce que je vais finir par y laisser ma santé tellement c'est con. Ces gens-là sont des irresponsables" a-t-il déclaré, dépité. "Il y a ces fake news, les gens racontent n'importe quoi" ajoute-t-il. "Je m'adresse à mes confrères, allez y. Il faut y aller. Moi j'en ai marre d'être tout seul ou presque à gueuler contre les anti-vaccins, je suis leur cible, j'ai même été convoqué au conseil de l'ordre (des médecins) suite à une plainte d'une association qui lutte contre la vaccination obligatoire" raconte-t-il. "On ne peut plus laisser la parole à ces gens qui désinforment" a conclu Michel Cymes.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people