TV

C à vous : La date de réouverture de la Comédie-Française programmée (vidéo)

C à vous : La date de réouverture de la Comédie-Française programmée (vidéo)

Dans l'émission "C à vous" diffusée ce mercredi 27 mai, le monde de la culture était mis à l'honneur. D'ailleurs, l'administrateur général de la Comédie-Française, Eric Ruf, a fait quelques confidences sur l'avenir de ce lieu emblématique de la scène et espère une réouverture optimale dès le mois de septembre.

L'avenir de la culture est incertain. La pandémie de coronavirus qui a sévi dans le monde a impacté tous les pays et tous les secteurs. Celui de la culture n'a pas été épargné et comme Jean-Michel Ribes, le directeur du Théâtre du Rond-Point à Paris, l'a expliqué dans "C à vous" mercredi 27 mai, "On a eu la sensation d’être oubliés" par le gouvernement. En effet, Emmanuel Macron a pris très tard des mesures pour le milieu culturel, ce qui a été très mal perçu par les 1,3 millions de personnes travaillant dans le secteur. Par ailleurs, le président de la République avait affirmé son soutien aux intermittents sans promettre aucune garantie concernant la réouverture prochaine des lieux culturels. Si de nouvelles mesures devraient être annoncées ce jeudi 28 mai par Edouard Philippe, l'administrateur général de la Comédie-Française, Éric Ruf, a confié dans "C à vous" mercredi soir son espoir pour la réouverture de ce lieu emblématique de la culture dans un avenir proche. Il a également évoqué la possibilité de nouvelles adaptations.

"Je vise septembre"

Sur le plateau de "C à vous", Pierre Lescure a demandé à Eric Ruf son opinion sur les mesures prises par le gouvernement pour la culture et ce dernier a répondu qu'elles n'était pas très claires tout en se confiant sur l'avenir possible de la Comédie-Française : "Je suis modestement optimiste ou heureusement fataliste. Je vise septembre. Je me dis que ça se déconfine de plus en plus donc on a fait une programmation à partir de septembre dans le studio Marigny. Donc j'espère que nous allons pouvoir ouvrir avec "Le Côté de Guermantes", le spectacle de Christophe Honoré, d'après Marcel Proust, avec énormément de gens de la troupe. Je me mets dans cette perspective là. (...) Je vais regarder ce qui se dit et je vais le rapporter au spectacle. Si tout d'un coup le spectacle est totalement dévoyé, et ne ressemble plus à rien, il ne faut pas le faire. Le théâtre, c'est un confinement consenti, vous sortez d'une salle en disant 'c'était bourré à craquer, c'était génial !', vous ne dîtes pas ça lorsque vous sortez de la ligne 13. Ce confinement consenti, il faut le retrouver.".

"raconter ce que l'on ne peut pas voir"

Eric Ruf a également expliqué qu'une autre possibilité était envisageable : "On a tous réfléchi à ça, il y a ce grand répertoire classique avec cette règle de bienséance, où l'on vient raconter ce que l'on ne peut pas voir.(...) peut-être que ce grand répertoire d'oratorios, où l'on parle des choses, et bien peut-être que l'on va pouvoir lui redonner vie.".

 

 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people