TV

C à vous : Jean-Michel Apathie estime que le "Grand débat" a été positif pour Emmanuel Macron (vidéo)

C à vous : Jean-Michel Apathie estime que le "Grand débat" a été positif pour Emmanuel Macron (vidéo)

Lundi 8 avril, Jean-Michel Apathie était l'invité de "C à vous" pour débriefer la fin du "Grand débat national". Le journaliste a estimé qu'Emmanuel Macron avait beaucoup gagné dans le procédé, calmant les ardeurs de ses détracteurs. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Emmanuel Macron a terminé le plus long périple de son mandat la semaine dernière : une dernière rencontre en Corse pour conclure son "Grand débat national", imaginé comme le pansement censé calmer les ardeurs des Gilets jaunes, qui demandaient à l'origine sa démission et menaçaient même de prendre d'assaut l'Élysée. En rencontrant les élus de la France entière à travers plusieurs rendez-vous en province, le président de la République a voulu montrer qu'il ne s'intéressait pas qu'aux plus fortunés mais qu'il pouvait être le président de "tous les Français", comme le disait si bien Jacques Chirac. Ce lundi, les chroniqueurs de "C à vous" accueillaient Jean-Michel Apathie et Natacha Polony pour débriefer ce "Grand débat national" en plateau.

"Le Grand débat a permis à Emmanuel Macron de réapparaître sous un jour différent"

Le journaliste de France info a estimé qu'Emmanuel Macron pouvait tirer du positif de son idée : "Le Grand débat a permis à Emmanuel Macron de réapparaître sous un jour différent, de dialoguer avec des Français, d'être apostrophé parfois sans ménagement et il n'y a pas de manipulation de l'opinion publique parce qu'on voit dans les sondages qu'il reste très bas, mais là aussi ça a contribué à apaiser le débat" estime Jean-Michel Apathie. "Même si il y a des aspects négatifs dans la multiplication de ses interventions, ça a quand même apporté quelque chose à la société" conclue le journaliste. Pas sûr qu'Édouard Philippe soit du même avis après l'interruption de son discours de clotûre du Grand débat ce matin interrompu par un homme en colère.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people