TV

C à Vous : Jean-Luc Reichmann parle des moqueries qu’il a subi dans son enfance

C à Vous : Jean-Luc Reichmann parle des moqueries qu’il a subi dans son enfance

ZAPPING - Invité sur le plateau de C à Vous afin de faire la promotion de son livre autobiographique, "T’as une tâche, pistache !", Jean-Luc Reichmann a évoqué les moqueries qu’il a dû subir pendant sa scolarité.

Dans le nouveau numéro de Derrière le poste, animé par Enora Malagré, Pascal Bataille et Laurent Fontaine était présent pour parler de l’émission qu’il les a révélé en 1997, Y’a pas photo. Au moment de parler de leur pire souvenir, les deux animateurs ont tout de suite évoqué Patrick Timsit. "Il s’est conduit comme un enfoiré et un salopard. C’était la première et il a saboté l’émission" expliquent-ils, sans langue de bois. Cyril Féraud a eu à faire à un candidat de 81 ans très drôle. "Qu’est-ce que vous faisiez avant la retraite ?" demande l’animateur. Le candidat lui répond avec humour : "J’attendais qu’elle arrive". Nagui a eu le privilège de recevoir une doctoresse dans Tout le monde veut prendre sa place. Son premier reflexe, en lui parlant, a été de taquiner, une fois de plus, son acolyte Michel Cymes. "Je suis avec toi Michel" conclut-il. En arrivant chez Paul, qui a préparé une recette pour lui, Philippe Etchebest s’est retrouvé devant la sœur, la mère et la grand-mère du jeune homme. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ces dernières sont très impressionnées par le grand chef. L’hypnotiseur Messmer était sur le plateau de Touche pas à mon poste, jeudi soir. En direct, il a hypnotisé Matthieu Delormeau et lui a fait croire qu’il était Johnny Hallyday. Le résultat est bluffant. Le chroniqueur se prend vraiment pour la star du rock.

Jean-Luc Reichmann se confie sur son enfance

Présent sur le plateau de C à Vous pour parler son autobiographie, "T’as une tâche, pistache !", Jean-Luc Reichmann en est venu à se confier sur les moqueries qu’il a dû subir à l’école. "Dans les cours de récréation, on était tous un peu différents. Il y avait des petits, des gros, des roux, des culs de bus, il y avait un petit peu de tout et il y en avait un qui avait une tâche sur le nez. Ce n’était pas très agréable parce qu’on déménageait souvent". Mais malheureusement, pour l’animateur des 12 coups de midi, les moqueries ne s’arrêtaient pas là et même les professeurs "s’y mettaient". "Un jour, il y a eu un prof qui m’a dit - "La Tâche, au tableau !" - et c’était un peu compliqué" raconte-il. De manière très touchante, il conclut en envoyant un message fort aux enfants : "Ce qui ne tue pas rend plus fort. J’ai voulu passer le témoin à tous les enfants qui se sentaient vraiment différents et pour dire que c’était notre différence qui allait faire la différence".

 

Réagissez à l'actu people