TV

C à Vous : Jean-Baptiste Claverie balance sur le comportement de Jean-Luc Delarue

C à Vous : Jean-Baptiste Claverie balance sur le comportement de Jean-Luc Delarue

Déjà trois ans que Jean-Luc Delarue est décédé. Pour l'occasion un documentaire sur sa vie a été réalisé. Et en cet honneur, Anne-Sophie Lapix a invité le directeur de la maison de production que l'animateur avait créé, Jean-Baptiste Claverie. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Réservoir Prod est la société de production que Jean-Luc Delarue a créé. Pendant de nombreuses années, l'animateur a travaillé avec Jean-Baptiste Claverie. Et c'est ce dernier, ainsi que la société qui a produit le documentaire, diffusé sur D8 ce jeudi 17 septembre. Invité sur le plateau de France 5,  son collègue, venu parler du programme, a bien évidemment soulevé le problème de drogue de l'animateur. Malgré de nombreuses rumeurs sur sa consommation de drogue, le directeur de Réservoir Prod a tenu à rétablir la vérité sur les dérives du producteur : "Je n'ai jamais vu Jean-Luc Delarue prendre de la cocaïne et je ne sais pas si beaucoup de gens l'ont vu. C'était pour lui quelque chose de très solitaire dont il avait honte".

D'après les extraits dévoilés dans C à vous, qui a l'habitude des révélations choquantes avec Valérie Trierweiler, dans le documentaire, les collègues de Jean-Luc Delarue semblaient être au courant de sa consommation de drogue. Pourtant, personne n'en parlait, jusqu'au jour où son ami et collègue, Jean-Baptiste Claverie crève l'abcès. Il raconte d'ailleurs cette anecdote sur le plateau de C à vous : "Je lui ai écrit un mot. Je suis arrivé chez lui et je lui ai dit : lis ça et après on bossera. Et là, il m'a dit : c'est très dur avec ma mère en ce moment. C'est le petit garçon qui parlait, c'est le petit garçon, qui, probablement est né dans une famille ou c'était difficile pour lui d'avoir une place".

"Quand le boulot n'était pas bien fait, il pouvait être cassant et odieux"

Mais ce documentaire permettra aussi aux téléspectateurs de découvrir une autre facette de Jean-Luc Delarue. L'animateur-producteur est connu pour avoir l'image du gendre idéal, malgré sa descente aux enfers dans ses dernières années. Mais, dans ce documentaire, ses collègues ont peint le portrait d'un homme dur et sans pitié. Jean-Baptiste Claverie avait pour intention de montrer toutes les facettes de l'homme, malgré certains côtés tyranniques : "Dans ce personnage, il y avait un aspect très puissant, très charismatique. C'était quelqu'un qu'on avait envie de suivre. Puis il y avait aussi un homme très fragile et à travers cet homme fragile, il y avait des accès qu'on connait, la drogue, l'alcool etc... Et puis parfois la tyrannie dans le cadre de son entreprise. Quand le boulot n'était pas bien fait, il pouvait être cassant et odieux".

Réagissez à l'actu people 1
Par ANNA | le Dimanche 20 Septembre - 09:07
on laisse les morts en paix
généralement on laisse les morts reposés en paix . les gens peuvent dire tous ce qu'ils veulent il ne reviendra pas pour les contredire , voilà pourquoi c'est honteux
0