TV

C à vous : Hugo Clément revient sur les accusations de harcèlement (vidéo)

C à vous : Hugo Clément revient sur les accusations de harcèlement (vidéo)

Jeudi 21 février, Hugo Clément était l'invité de "C à vous" sur France 5. Le journaliste de Konbini, ancien de "Quotidien", est revenu sur les accusations de harcèlement d'une ancienne camarade de l'ESJ Lille, qu'il a nié en bloc. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Comme souvent ces dernières années, le début d'un mouvement part d'une simple prise de parole, d'une seule victime qui prend la parole. On l'a vu aux États-Unis avec Harvey Weinstein et le mouvement #MeToo qui a suivi, puis en France avec le mouvement #Balancetonporc. La semaine dernière, c'est un nouveau scandale qui a éclaté, celui de la Ligue du LOL. Des dizaines de journalistes ont harcelé des femmes durant des années, allant même jusqu'à les bloquer professionnellement et les menacer. Une libération de la parole des victimes, comme par exemple Daphné Bürki qui a tout révélé dans son émission, qui a fait une victime collatérale : Hugo Clément.

"C'est un règlement de comptes entre étudiants qui ne s'entendaient pas"

L'ancien journaliste de "Quotidien", désormais fer de lance de Konbini, a été la cible d'une accusation de harcèlement de la part d'une ancienne camarade de l'ESJ Lille, la célèbre école de journalisme. Le journaliste s'est défendu ce jeudi soir dans "C à vous" sur France 5, niant en bloc tout harcèlement, parlant d'une simple "blague téléphonique". "Je m'excuse quand j'ai fait une faute, et il y a pas eu de faute. J'ai l'habitude des calomnies et des rumeurs sur les réseaux sociaux, malheureusement c'est pas nouveau c'est un peu le revers de la médaille quand on accepte de s'exposer" explique Hugo Clément. "C'est un règlement de comptes entre étudiants qui ne s'entendaient pas et qui ne s'entendent toujours pas aujourd'hui, où on essaie de faire passer une blague téléphonique pour du harcèlement, ce qui est absolument scandaleux" a ajouté le journaliste, qui envisage d'ailleurs de porter plainte pour diffamation.

 

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people