TV

C à vous : Florian Philippot s’énerve fortement contre Anne-Sophie Lapix (Vidéo)

C à vous : Florian Philippot s’énerve fortement contre Anne-Sophie Lapix (Vidéo)

Un échange très tendu entre Florian Philippot et Anne-Sophie Lapix a eu lieu lundi 6 mars dans l’émission C à vous. Non Stop Zapping vous propose de visionner cet extrait.

Il y a visiblement de l’eau dans le gaz entre Florian Philippot et Anne-Sophie Lapix. Alors que la journaliste de France 5 recevait le vice-président du Front national sur le plateau de C à vous, lundi 6 mars, un échange très tendu s’est déroulé entre les deux interlocuteurs. Tout est parti d’une conversation à propos du budget de la défense. En effet, le responsable frontiste a rappelé la proposition du FN d’augmenter le budget de la Défense actuellement à "1,72% du produit intérieur brut" selon Florian Phillipot. Sceptique, Anne-Sophie Lapix rétorque qu’il lui semble "que c’est 1,9% du PIB en 2016, mais bon, on vérifiera". Un commentaire qui agace fortement le député européen.

"Vous êtes d’une arrogance permanente"

Les hostilités sont alors lancées. "Vous vous trompez. Vous demanderez des fiches mieux faites la prochaine fois" tacle immédiatement le conseiller régional du Grand Est. "Je n’ai pas besoin de fiches mieux faites, il suffit de regarder. Ce sont les miennes. Pourquoi ce ne serait pas moi qui les ferais ?" répond  la journaliste, vexée. "Vous êtes donc formidable. Parce que j’ai vu des personnes qui travaillent ici, qui manifestement travaillent très tôt, donc j’espère qu’ils vous aident aussi un petit peu. Vous avez le droit à des aides aussi, Madame Lapix" se justifie Florian Philippot. Le ton monte. L’animatrice juge les propos de son invité sexistes et lui souligne que son accusation "n’est pas très élégante". Mais le frontiste poursuit : "Vous trouvez que vous êtes élégante madame ? Vous êtes d’une arrogance permanente. Vous me regardez avec un mépris terrible". Et à en juger par son regard ahuri... Anne-Sophie Lapix ne s’attendait certainement pas à vivre un tel échange.

Par Amel Chettouf

Réagissez à l'actu people