TV

C à vous : Elise Lucet raconte avoir effrayé les vendeurs d'un magasin (vidéo)

C à vous : Elise Lucet raconte avoir effrayé les vendeurs d'un magasin (vidéo)

Jeudi 23 janvier, Elise Lucet était l'invitée de "C à vous" pour les 30 ans d'"Envoyé spécial". La journaliste et animatrice a raconté comment ses enquêtes dans "Cash Investigation" ont fait d'elle une vraie terreur. Une anecdote amusante à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Elise Lucet est une femme à part dans le paysage journalistique français. La journaliste de France 2, également animatrice des émissions "Envoyé spécial" et "Cash Investigation", s'est forgé une réputation de tueuse. Nombreuses sont les séquences dans lesquelles la journaliste met à mal des personnages politiques et surtout des chefs de grandes entreprises, leur présentant des preuves irréfutables de mauvaise conduite. Tout le monde se souvient encore de sa course-poursuite avec un Nicolas Sarkozy qui refusait complètement de lui répondre suite à l'affaire Karachi en 2018. Visiblement, cette réputation de tueuse lui colle à la peau, et lui a posé quelques soucis lors d'une visite dans un magasin.

"A chaque fois que j'essayais d'approcher un vendeur il partait"

Invitée d'Anne-Elisabeth Lemoine hier soir dans "C à vous", Elise Lucet a raconté sa drôle de mésaventure dans un magasin d'électronique, alors qu'elle venait simplement faire réparer la tablette de sa fille : "La tablette de ma fille était en panne, donc je vais dans un magasin et je cherche un vendeur désespérément et là, je vois tous les vendeurs qui se cachent mais j'ai mis au moins 3 minutes à comprendre" commence-t-elle. "A chaque fois que j'essayais d'approcher un vendeur il partait, et au bout de 15-20min il y a un vendeur qui me dit 'non c'est bon, on a vu qu'il n'y avait pas de caméra derrière vous donc en fait vous venez vraiment pour le problème de votre fille ?'" conclue Elise Lucet, très amusée en évoquant ce souvenir. Les vendeurs doivent donc trembler en voyant la terrible Elise Lucet franchir leurs portes.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people