TV

C à vous - Charlie Hebdo : Patrick Pelloux brise le silence

C à vous - Charlie Hebdo : Patrick Pelloux brise le silence

Dix mois après les attentats de Charlie Hebdo, Patrick Pelloux était mercredi soir l'invité d'Anne-Sophie Lapix sur France 5. L'urgentiste, venu présenter son nouveau livre intitulé Toujours là, toujours prêt, est s'est notamment expliqué sur son départ de l'hebdomadaire satirique.

Plus de dix mois après les faits, les attentats de Charlie Hebdo sont encore présents dans tous les esprits. Et le sujet est toujours régulièrement abordé sur les plateaux de télévision. Début novembre, c'est l'humoriste Mathieu Madénian qui expliquait sur le plateau de Salut les Terriens qu'il avait refusé de devenir une sorte de porte-parole de Charlie Hebdo : "Charlie ça a quand même une histoire. Moi j’étais là depuis septembre, je ne me sentais pas super légitime à parler de Charlie donc j’essaye de rester à ma place. Et ça me donne encore plus envie de monter sur scène".
 

"Charb, c'était un mec formidable"

 
Omniprésent dans les médias après les attentats de janvier, Patrick Pelloux a lui plus ou moins endossé ce rôle de porte-parole. Après avoir quitté Charlie Hebdo il y a quelques semaines, l'urgentiste était mercredi soir l'invité d'Anne-Sophie Lapix dans C à vous pour parler de son nouveau livre intitulé Toujours là, toujours prêt. Il en a profité pour expliquer son départ de Charlie Hebdo : "Il y a une nouvelle équipe, une nouvelle histoire. Je ne sais plus tellement ce que je peux apporter au journal. Je suis très heureux d'avoir vécu une époque qui s'est hélas finie tragiquement. Il y a un livre qui se finit, tout doit continuer". Il est également revenu sur ce qu'a changé l'arrivée massive d'argent, sous forme de dons, chez Charlie Hebdo : "Tout l'argent qui est arrivé a changé un peu les choses. Un système qui a l'habitude de vivre avec trois pièces et qui tout d'un coup en a des millions, c'était assez paradoxale. Ca a été géré par l'administration du journal". Pour conclure, Patrick Pelloux  a rendu un nouvel hommage appuyé à Charb : "C'était un mec formidable. C'était un travailleur du dessin, un humoriste incroyable et un grand intellectuel. Il n'aurait pas aimé qu'on dise ça mais c'était ça. C'était quelqu'un d'une très grande bonté".
Réagissez à l'actu people