TV

C à Vous - Attentats de Paris - Gérad Miller : "Ils ont voulu tuer nos enfants"

C à Vous - Attentats de Paris - Gérad Miller : "Ils ont voulu tuer nos enfants"

Anne-Sophie Lapix recevait vendredi soir Gérard Miller, deux semaines après les attaques terroristes qui ont frappé Paris vendredi 13 novembre.

Cela fait désormais deux semaines jour pour jour qu'ont eu lieu les terribles attaques terroristes sur Paris qui ont coûté la vie à 129 personnes. Pourtant, ces attentats meurtriers sont encore bien présents dans les têtes de tous les Français. Depuis cette journée noire de l'Histoire de France, nombreux sont ceux à avoir rendu hommage aux victimes et témoigné leur soutien à leurs familles. Mais aussi à décrire l'horreur. C'était le cas vendredi dernier de Denis Safran, médecin en chef de la BRI. Invité d'Anne-Sophie Lapix dans C à vous, il avait raconté ce qu'il avait vu : "Moi je ne dirais pas que c’est l’enfer de Dante parce que je ne fais pas de comparaison. En tout cas ce qu’on voit c’est une scène de massacre, une scène d’exécution. Il y a les morts sur le côté, il y a toutes ces personnes allongées dans cette fosse, certains criant, d’autres faisant signe avec le bras qu’on vienne les secourir, clairement il s’est passé quelque chose d’extrêmement grave et vu le nombre de morts qu’on appréhende d’emblée, on en déduit qu’il y a également des blessés et peut-être même en plus grand nombre".

"Ma fille va avoir pour la première fois plusieurs enterrements dans la même semaine"

Ce vendredi, une partie de C à vous était une nouvelle fois consacrée aux attentats de Paris. Anne-Sophie Lapix recevait en effet le célèbre psychanaliste Gérard Miller afin de revenir sur cette journée d'hommage de la nation. Celui-ci a d'ailleurs été particulièrement affecté par ces attaques meurtrières : "Ma fille en connaissait plusieurs (victimes, nldr). Plusieurs de ses copains avec qui elle était au lycée Montaigne. Je les ai vus de temps en temps à la maison comme parfois les enfants viennent voir leurs copains. Je m'aperçois que pour la première fois ma fille va avoir plusieurs enterrements dans la même semaine. On ne connaît quasiment jamais ça dans une vie". Gérard Miller a d'ailleurs pointé du doigt le fait que les terroristes avaient visé avec ces attentats la jeunesse de France : "Ils ont voulu tuer nos enfants, ils ont voulu tuer la jeunesse de France, ils ont voulu tuer la France. C'était tellement imprévisible que si jeunes des gens meurent. Bien sûr on sait qu'il y a des accidents, des maladies mais là on a le sentiment qu'une génération est en partie décimée".

Réagissez à l'actu people