TV

C que du Kif : Valérie Bénaïm tacle Philippe Etchebest (vidéo)

C que du Kif : Valérie Bénaïm tacle Philippe Etchebest (vidéo)

Ce lundi 15 juin, Valérie Bénaïm a fait savoir qu'elle était agacée par le comportement de Philippe Etchebest dans l'émission "C que du Kif", diffusée sur C8. La chroniqueuse de Cyril Hanouna a poussé un coup de gueule contre le restaurateur. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Il s'agit de la dernière semaine de "C que du Kif" avant que Cyril Hanouna et ses chroniqueurs prennent leurs vacances estivales. Ce lundi 15 juin, le présentateur phare de C8 avait donc préparé une soirée bien "darka" et avait commencé son émission par le célèbre "Toc toc toc" qui avait tant manqué aux téléspectateurs. Ainsi, ces derniers ont pu découvrir avec plaisir les retours sur le plateau de Benjamin Castaldi et Matthieu Delormeau qui étaient aux abonnés absents depuis la date du déconfinement. Entre fous rires et coups de gueule, la soirée était rythmée et mouvementée sur C8. D'ailleurs, Valérie Bénaïm n'a pas caché son agacement après un énième coup de gueule poussé par Philippe Etchebest, invité en duplex par Laurent Delahousse, lors du journal de "20 heures" de France 2, ce dimanche 14 juin. Le chef est revenu sur l'allocution d'Emmanuel Macron qui n'était pas vraiment à son goût...

Jean-Michel Maire balance !

Lors de son allocution, le président de la République a annoncé que tous les restaurants de l'Hexagone pourraient rouvrir dès le lendemain. Une annonce surprise qui a pris au dépourvu de nombreux chef. Philippe Etchebest a donc exprimé sa colère contre le contre le gouvernement et sa gestion de la crise sanitaire. Dans son émission, "C que du Kif", de ce lundi 15 juin, Cyril Hanouna a repassé un extrait de ce coup de gueule et Valérie Bénaïm a réagi hors antenne, comme l'a signalé Jean-Michel Maire : "Je veux pas balancer, mais Valérie a dit pendant le magnéto qu'il était chiant, Etchebest !".

"Il n'est jamais content"

La chroniqueuse de Cyril Hanouna a donc expliqué le fond de sa pensée en direct et a poursuivi : "Il n'est jamais content ! Je comprends, le secteur de la restauration, de l'hôtellerie va extrêmement mal, et effectivement, on s'attend à ce qu'il y ait des fermetures en septembre. Mais on ne peut pas demander au gouvernement et au chef de l'État de résoudre les problèmes sanitaires ! Ce pour quoi il râle, là, c'est parce qu'on est encore obligé de mettre dans les restaurants moitié moins de monde. Mais c'est pas de la faute du gouvernement, si on est obligé de mettre moitié moins de monde ! Le gouvernement pousse en disant 'on ouvre, on ouvre, on ouvre', mais après on ne peut pas aller au-delà des problèmes sanitaires et du virus !". Des propos soutenus par Cyril Hanouna.

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people