TV

C L'hebdo : Jonathan l'enfant harcelé, se confie sur ses harceleurs (vidéo)

C L'hebdo : Jonathan l'enfant harcelé, se confie sur ses harceleurs (vidéo)

Samedi 10 novembre, Ali Baddou recevait sur le plateau de C l'hebdo, Jonathan. Ce jeune garçon de 23 ans vient de publier un livre autobiographique "Condamné à me tuer", qui parle du harcèlement qu'il a subi. Il s'est notamment confié sur ses harceleurs. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ali Baddou recevait sur le plateau de C l'hebdo un jeune homme qui a marqué l'actualité cette semaine : Jonathan. En effet, TF1 lui consacrait un téléfilm, "Le jour où j'ai brûlé mon coeur"  et un documentaire. Ces deux films poignants, traitent du harcèlement que le jeune homme , aujourd'hui âgé de 23 ans a subit pendant son adolescence. Pendant six ans, il a subit les moqueries, la violence, la haine de ses camarades de classe. Et si il s'est tu pendant toutes ces années, un jour de février de 2011, il décide de mettre fin à sa souffrance. Deséspéré, il s'asperge d'alcool et décide de s'immoler par le feu. Son corps a brûlé à 72%, mais il a survécu. Aujourd'hui, il a décidé de raconter son expérience dans un livre, pour briser l'omerta. 

"Aujourd'hui c'est moi qui ai gagné" 

Quel message Jonathan aimerait faire passer aujourd'hui aux victimes, mais aussi aux harceleurs ? Il se confie à Ali Baddou : "Pour ceux qui sont victimes, le geste qui sauve c'est parler. Parler c'est le principal. Pour ceux qui harcèlent, il faut se rendre compte de ce qu'ils font, après c'est très dur si personne ne leur dit que c'est pas bien, les élèves ne vont pas savoir que c'est mal ce qu'ils font." L'animateur de l'émission poursuit en demandant au jeune homme si il a déjà recroisé ses harceleurs. "Ca m'est déjà arrivé de recroiser mes harceleurs, mais maintenant quand moi je les regarde c'est moi qui ai gagné, je vais plus baisser la tête, au contraire je vais lever la tête." Le présentateur termine par demander à l'auteur de "condamné à me tuer" si ses harceleurs regrettent leurs gestes, ce à quoi il répond un simple "oui". 

 

Par Julia San Martin

Réagissez à l'actu people