TV

Booba signe en direct le contrat de son combat avec Kaaris (vidéo)

Booba signe en direct le contrat de son combat avec Kaaris (vidéo)

Dans "TPMP" ce 4 mars, Booba est revenu sur son clash avec Kaaris mais également sur leur fameux combat de MMA qui devrait mettre fin à leur interminable querelle. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Le 4 mars, Booba était l'invité de Cyril Hanouna dans "Touche pas à mon poste !". Sur le plateau de l'émission sur C8, le rappeur est évidemment revenu sur son clash interminable avec son grand rival : Kaaris. De leur ancienne amitié, en passant par leur bagarre à Orly et l'organisation sans cesse repoussée de leur affront physique médiatisé, toute l'histoire de leur querelle a été passée en revue dans l'émission. En plein direct du programme, le présentateur télé a essayé de contacter Kaaris par téléphone, sans y parvenir. Alors que Booba expliquait la naissance de leur conflit face caméra, Cyril Hanouna est visiblement parvenu à amener son invité à un nouvel accord. En plein direct, Booba s'est en effet décidé à faire un énième pas vers son rival en acceptant de signer un contrat pour organiser un prochain combat en Suisse.

Un combat qui pourrait être vu par 12 000 personnes

Ce nouveau contrat, qui succède à un contrat précédemment proposé par Kaaris et qui devait permettre d'organiser le combat en Tunisie, a été rédigé par les dirigeants du SHC, un championnat de boxe suisse. Si Kaaris accepte à son tour cette proposition d'affront, les deux rappeurs devraient donc régler leurs comptes sur le ring, à Genève. Au total, 12 000 personnes devraient pouvoir y assister. Questionné par Cyril Hanouna sur la fin potentielle de leur brouille après leur combat, Booba a répliqué du tac au tac : "S'il ressort handicapé, ouais peut-être". Des propos qui ne sont pas passés du côté de l'animateur télé, qui s'est empressé de le rectifier. "Tu ne peux pas dire ça", lâche-t-il choqué, incitant celui que l'on surnomme le Duc de Boulogne à s'excuser.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people