TV

Bernard de La Villardière - Le Tube : Il regrette son comportement à Sevran (Vidéo)

Bernard de La Villardière - Le Tube : Il regrette son comportement à Sevran (Vidéo)

Ce samedi 28 janvier, Bernard de La Villardière était invité sur le plateau du "Tube" sur Canal +. Le journaliste est revenu sur les critiques qu’il reçoit tous les jours et son reportage à Sevran. L’animateur de M6 semble regretter son accrochage avec des jeunes sevranais. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur le site Non Stop Zapping.

Bernard de La Villardière est souvent moqué sur la toile. Dans ses reportages, le journaliste parle toujours des mêmes sujets : la prostitution et l’islam en France. Alors que ses émissions attirent toujours autant de téléspectateurs, les thèmes sont souvent controversés. Sur le plateau de Cyril Hanouna dans "Touche pas à mon poste", les chroniqueurs ne sont pas tendres avec l’animateur de M6. Enora Malgré règle ses comptes avec Bernard de La Villardière et entre les deux stars, les tensions sont plutôt tendues. Non Stop Zapping vous dévoilait les étonnantes images. En septembre dernier, Bernard de La Villardière dévoilait un nouveau numéro de "Dossier Tabou" sur M6. Pour parler de la radicalisation en France, le journaliste avait filmé certains quartiers de Sevran.

 

"Je me suis un peu énervé, je n’aurais peut-être pas dû"

 

Le documentaire avait fait beaucoup de bruit, d’autant plus, depuis la divulgation d’une vidéo sur la toile où l’animateur de M6 avait eu une altercation avec des Sevranais. Bernard de La Villardière aurait-il été irrespectueux avec les "jeunes de Sevran" ? C’est la question que se posent de nombreux journalistes. Invité dans "Le Tube", Bernard de La Villardière revient sur cette affaire. "Parfois, quand on m’empêche de travailler, je peux me mettre en rage, rapidement […] Quand on a une petite notoriété ou autres, on sert parfois de chaire à canon à des sous-produits du net, des sites pseudo d’information qui vous cannibalisent, qui déclenchent une polémique sans vérifier l’information […] Vous nous laissez bosser. C’est tout moi ça. Je me suis un peu énervé, je n’aurais peut-être pas dû".

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people