TV

Bernard de la Villardière fume un joint dans Dossier Tabou et devient la risée du web (Vidéo)

Bernard de la Villardière fume un joint dans Dossier Tabou et devient la risée du web (Vidéo)

Pour les besoins de son reportage sur le cannabis dans "Dossier Tabou", Bernard de la Villardière n’a pas hésité à fumer un joint devant les caméras de "M6". Et cette séquence a énormément été commentée sur les réseaux sociaux et le journaliste a beaucoup fait rire les internautes. Des images à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Après des jours de teasing, "M6" diffusait lundi soir le reportage de Bernard de la Villardière sur le cannabis dans "Dossier Tabou". Et bien évidemment, la scène que tous les téléspectateurs attendaient et celle où Bernard de la Villardière fume un joint avant de conduire. Le but étant de montrer les effets du cannabis et notamment la dangerosité de sa consommation pour les conducteurs. "Cela a été très instructif sur les conséquences de la prise de cannabis sur l’état d’esprit du conducteur et la manière de gérer le risque et les réflexes." Et d’ajouter : "Je ne me suis pas prêté à cet exercice pour le plaisir de faire le buzz mais parce qu’il peut avoir un effet dissuasif, notamment auprès des jeunes conducteurs. Le cannabis, c’est comme l’alcool, ça altère les réflexes au volant", a-t-il confié à "Télé Loisirs".

Bernard de la Villardière moqué sur internet

Ainsi, sur les images diffusaient lundi soir dans "Dossier Tabou", Bernard de la Villardière s’affiche joint au bout des lèvres. Une scène plutôt étonnante à la télévision française. Et les effets du cannabis se font rapidement ressentir. En effet, Bernard de la Villardière a du mal à exécuter les exercices que lui demande de faire le médecin chargé de l’encadrer. Et au volant ce n’est pas mieux. Le journaliste semble distrait et a un temps de réaction, pour éviter un obstacle, largement supérieur à la moyenne. Si cette séquence a pour but de montrer les effets négatifs sur cannabis, elle a surtout fait rire les internautes sur les réseaux sociaux. Beaucoup d’entre eux n’ont pas hésité à faire des détournements.

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people