TV

Bernard de La Villardière agressé à Sevran : La version du journaliste mise à mal (vidéo)

   / 5  
Les autres images de l'agression de Bernard de La Villardière à Sevran
1
Les autres images de l'agression de Bernard de La Villardière à Sevran
Bernard de La Villardière en pleine altercation avec des jeunes de Sevran
2
Bernard de La Villardière en pleine altercation avec des jeunes de Sevran
Le journaliste avait présenté cette agression sous un certain angle dans Dossier Tabou sur M6
3
Le journaliste avait présenté cette agression sous un certain angle dans Dossier Tabou sur M6
Sauf que des images tournées par les jeunes du quartier tendent à laisser penser que la raison de cette altercation était toute autre
4
Sauf que des images tournées par les jeunes du quartier tendent à laisser penser que la raison de cette altercation était toute autre
Bernard de La Villardière et ses équipes auraient ignoré les jeune du quartier s'adressant à eux, ce qui aurait fait monter le ton
5
Bernard de La Villardière et ses équipes auraient ignoré les jeune du quartier s'adressant à eux, ce qui aurait fait monter le ton

La semaine dernière, M6 diffusait le premier numéro de Dossier Tabou consacré à la montée de l’islam radical en France. L’enquête de Bernard de La Villardière l’avait emmené à Sevran où il s’était fait agresser par une bande de jeunes pendant un tournage. Sauf que la version du journaliste a été mise à mal par des images amateurs. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

L’enquête consacrée à la montée de l’islam radical en France réalisée par Bernard de La Villardière et diffusée dans Dossier Tabou sur M6 mercredi dernier a fait beaucoup de bruit. Surtout sur la manière d’opérer du journaliste. Une jeune humoriste musulmane interrogée par Bernard de La Villardière s’est d’ailleurs plainte du montage et du ton du reportage. Mais ce qui avait surtout choqué les téléspectateurs, c’est l’agression dont le présentateur d’Enquête exclusive avait été victime au moment d’interviewer un membre influent de la communauté musulmane devant une mosquée surnommée la "mosquée Daesh", à Sevran. Sauf que Bernard de La Villardière s’est peut-être un peu trop donné le beau rôle dans cette histoire.

"Je suis dans mon pays, je fais ce que je veux"

Ce mardi, BuzzFeed dévoile en effet des images différentes de cette agression tournées par les jeunes de Sevran, décrits par Bernard de la Villardière comme "un mélange de salafistes et de dealers de drogue". De la façon dont est monté le reportage, le téléspectateur a l’impression que tout ce que veulent ces jeunes, c’est empêcher les équipes d’M6 de filmer devant la mosquée. Sauf que la réalité est totalement différente : "On est allés les voir pour les saluer et pour avoir des précisions sur les motifs du reportage" explique un des jeunes à BuzzFeed, "Sauf qu’aucun des journalistes n’a répondu à nos bonjours. La Villardière nous a simplement ignorés et a dit à son équipe: ‘C’est bon on tourne’". Résultat, certains jeunes du quartier perturbent le tournage et exigent d’être salués. Le ton monte rapidement et Bernard de La Villardière s’énerve : "Je fais ce que je veux. Je suis dans mon pays et j’ai le droit de faire ce que je veux". Le point de non-retour est atteint, les choses s’enveniment et le journaliste et son équipe décident de quitter les lieux. Mais absolument pas pour les raisons que Bernard de La Villardière a sous-entendu dans son reportage…

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people