TV

Bercy fête ses 30 ans : Alessandra Sublet remise en place en direct par Patrick Bruel

Bercy fête ses 30 ans : Alessandra Sublet remise en place en direct par Patrick Bruel

Ce vendredi 4 décembre, TF1 proposait une émission exceptionnelle pour les 30 ans de Bercy. Et pour la première fois sur la chaîne, c'est Alessandra Sublet qui a présenté le show en direct. Mais si tout semblait se passer à merveille, l'animatrice a eu un moment de solitude face à Patrick Bruel. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Pour sa première apparition sur TF1, Alessandra Sublet n’a pas eu le droit à l’erreur. L’animatrice a eu la grande opportunité de présenter le grand show Bercy fête ses 30 ans, en direct sur la première chaîne d’Europe, qui s’est déroulé ce vendredi 4 décembre. Pourtant l’arrivée d’Alessandra Sublet sur ce programme a été une véritable surprise puisqu’il y a quelques mois Vincent Cerutti avait laissé entendre sur le plateau de Touche pas à mon poste qu’il avait été choisi par TF1 pour présenter l’émission. Interrogée par Isabelle Morini-Bosc sur RTL Matin jeudi dernier, Alessandra Sublet a expliqué comment elle avait réussi à passer devant Vincent Cerutti : "Bouh qu’elle est mauvaise. La genèse de l’histoire c’est que quand on me l’a proposé, ça avait l’air franc du collier pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïté. Donc allez poser la question à Vincent Cerutti".

"Pour finir ma phrase que vous ne me laissez pas finir"

Et le premier coup d’essai d’Alessandra Sublet a presque été parfait. L’animatrice a su charmer les téléspectateurs et les internautes pendant toute la durée du show, mais malheureusement elle a du faire face à un moment un peu gênant face à Patrick Bruel. Ce dernier, venu chanter l"’aigle noir" sur la scène de Bercy, a enflammé le public. Après sa prestation, Alessandra Sublet demande au chanteur s’il peut chanter un petit extrait de la chanson "Casser la voix", ce à quoi Patrick Bruel répond : "J’aurai voulu plutôt parler de 'l’aigle noir'. Je trouve que c’est une chanson incroyable, c’est une chanson qui a plusieurs lectures, je trouve que par les temps qui courent 'l’aigle noir' comme nous avons toujours imaginé la chanson avant de connaitre la vraie histoire de cette chanson, c’était pour nous l’aigle des heures les plus sombres de notre histoire. Et l’histoire peut se recommencer". Aussitôt Alessandra Sublet reprend la parole, ce que Patrick Bruel ne semble pas beaucoup apprécier et le lui fait remarquer : "Et juste pour finir ma phrase que vous ne me laissez pas finir, c’est que vu que l’histoire peut se recommencer, c’est le moment d’inviter tout le monde à aller aux bureaux de vote dimanche". Moment de solitude pour Alessandra Sublet.  

Réagissez à l'actu people