TV

Benoît Hamon s'accroche avec Caroline Roux dans "Les 4 vérités" (vidéo)

Benoît Hamon s'accroche avec Caroline Roux dans "Les 4 vérités" (vidéo)

Jeudi 28 mars, Benoît Hamon était l'invité des "4 vérités" sur France 2. L'ancien candidat à l'élection présidentielle, en colère contre France Télévisions qui ne l'a pas convié au débat pour les européennes, s'est accroché avec Caroline Roux. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Benoît Hamon est en colère, et compte bien le faire savoir. L'ancien leader du Parti socialiste, écrasé lors du premier tour de l'élection présidentielle de 2017, s'est lancé dans un nouveau challenge en se présentant aux élections européennes à la tête d'une liste "d'alliance citoyenne". Mais à son grand désarroi, Benoît Hamon n'a pas été convié au grand débat des élections européennes organisé par France Télévisions le 4 avril prochain, où figureront 9 têtes de liste. Il l'a fait savoir depuis plusieurs jours à coups de tweets, annoncant notamment qu'il allait saisir le tribunal pour statuer sur cette question, alors même que les candidats du Parti communiste (Ian Brossat) et de l'UDI (Jean-Christophe Lagarde), pourtant crédités de moins d'intentions de vote, sont conviés.

"Vous prenez en otage ce matin cette interview"

Il a fait savoir sa colère hier matin sur le plateau des "4 vérités", l'émission politique matinale de... France 2. Un comble qui n'a pas arrêté Benoît Hamon, suscitant même la colère de l'animatrice Caroline Roux qui a senti l'interview lui échapper. "J'ai un lourd contentieux, moi et la présidente de France Télévisions. La semaine prochaine, il y a un débat organisé par France 2 dans lequel il y a neuf têtes de liste mais dont je suis le seul être écarté de ce débat (...) La direction m'a dit que j'étais écarté car elle a comme critère les sondages. Or, il apparaît que je suis en intention de votes devant certains des invités" a déclaré Benoît Hamon. "Ce qui est un problème, c'est que vous prenez en otage ce matin cette interview, que vous veniez sur le service public pour faire la leçon au service public.Je vous ai laissé vous exprimer. Mais ça aurait été bien que vous m'en parliez avant, qu'on en discute. Maintenant, vous l'avez fait. Le message est passé" a rétorqué Caroline Roux, passablement énervée.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people