TV

Aure Atika : mère sous acide et père absent le récit de son enfance difficile (VIDEO)

Aure Atika : mère sous acide et père absent le récit de son enfance difficile (VIDEO)

Invitée au Grand Journal ce mardi 21 février, la comédienne Aure Atika est venue présentée son autobiographie "Mon Ciel, ma Terre" (Ed.Fayard). Sur le plateau, elle s'est confiée sur son enfance particulière. Mère sous acide lors de sa conception, père absent jusqu'à son adolescence, l'actrice évoque ses souvenirs de jeunesse lors de son entretien avec Victor Robert. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Son histoire est incroyable. Digne d’un roman. Aure Atika, connue pour ses rôles dans "Comme t’y es Belle", "Tout pour être heureux" avec Manu Payet ou encore son célèbre personnage de Karine Benchetrit dans "La vérité si Je Mens !", est une des références du cinéma français d’aujourd’hui. Mais ce mardi 21 février, ce n’est pas pour un film qu’elle était invitée sur le plateau du Grand Journal. La réalisatrice, assez discrète médiatiquement, sort un livre autobiographique intitulé Mon Ciel, ma terre (Ed. Fayard). Et rien n’est caché, tout est dit, ou plutôt écrit.
De son enfance difficile avec une mère rêveuse et droguée dont il fallait s’occuper, un père absent qu’elle ne rencontre qu’à l’adolescence, à sa vie d’actrice et comédienne, Aure Atika se livre comme jamais. En guise de résumé de son ouvrage, la comédienne écrit ses mots : "J'ai aimé ma mère, follement. Je l'ai cajolée, protégée. Je lui chantais des comptines de couleur, bleue, ou rose selon l'humeur, pour la rassurer. Je l'épaulais lors de ses chagrins d'amour, j'assistais, déboussolée, à ses crises de manque. J'étais parfois la mère de ma mère..."

"Avez- vous bien été conçue sous acide ?" "Il parait" répond Aure Atika

Dans cette quête de vérité, rien n’est omis. La preuve quand Victor Robert, le présentateur du Grand Journal, évoque l’histoire rocambolesque de sa naissance avec une question qui laisse le reste du plateau sans voix : "avez-vous bien été conçue sous acide ? ". "Il parait", répond l’actrice, tout en ajoutant que sa mère aimait les belles histoires.
Celle de sa naissance est incroyable : "ma mère m'a raconté cette histoire... Elle était amoureuse de mon père, elle va chez lui, il n'était pas là. Il y a la clé sous le paillasson, elle rentre. Et puis il rentre une heure plus tard. Il dit : 'Je savais que tu serais là'. Ils font l'amour - ils ont pris de la mescaline apparemment avant - et il la regarde au fond des yeux et il lui dit 'Je t'ai fait un enfant'."
Son père absent, un traumatisme ? Pas pour l’actrice. "Ma mère m’a dit peu de choses sur lui, mais elle ne m'a dit que des choses très positives pour que je puisse me construire, même si c’était juste une image", raconte Aure Atika. Ces épisodes de vie marquants et plutôt difficiles ne semble pas avoir traumatisée l'actrice, qui semblait plutôt sereine en évoquant ces sujets-là sur le plateau.

Par Emilie Roze

Réagissez à l'actu people