TV

Attentats de Paris : Une amie de Jawad Bendaoud, le logeur des terroristes témoigne : "Je pense qu'il était au courant"

Attentats de Paris : Une amie de Jawad Bendaoud, le logeur des terroristes témoigne : "Je pense qu'il était au courant"

Lors de l'assaut du Raid à Saint-Denis, Jawad Bendaoud, s'était présenté spontanément aux médias en expliquant qu'il s'agissait de son appartement et qu'il n'était pas au courant qu'il hébergeait des terroristes. Devenu depuis la risée du web, le jeune homme a été déféré ce mardi et va être présenté à un juge. L'une de ses amies, Hayet, elle aussi mise en garde à vue, à témoigner au micro de BFMTV. Elle ne croit pas vraiment en la version de Jawad Bendaoud et pense qu'il était au courant de ce qui se tramait. Découvrez un extrait de cette interview dans cette vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Soupçonné d'avoir logé Abdelhamid Abaaoud et ses complices dans un squat de Saint-Denis, Jawad Bendaoud a passé six jours en garde à vue. Ce mardi, le jeune homme a été déféré et va être présenté à un juge. Alors que ce dernier est devenu la risée du web depuis qu'il a accordé une interview aux médias pendant l'assaut en expliquant qu'il n'était pas au courant qu'il s'agissait de terroristes et qu'il n'avait fait qu'aider un ami, Hayet, une amie du logeur qui a été arrêtée en même temps que lui a accepté de témoigner au micro de nos confrères de BFMTV.

La jeune femme s'est notamment confiée sur sa garde à vue, un moment éprouvant pour elle. Elle explique ainsi avoir eu droit à "peut-être cinq interrogatoires par jour qui duraient des fois 2-3 heures. Des fois à 1 heure du matin ils te réveillent, ils te posent des questions. C'était vraiment la pression quoi. La seule chose que j'ai peut-être à me reprocher c'est d'avoir dormi là-bas mais j'étais pas au courant."

"Je pense qu'il était au courant"

Hayet, l'amie de Jawad Bendaoud raconte ensuite le déroulement de cette soirée du vendredi 13 novembre : "Le jour des attentats du Stade de France, enfin dans la même soirée quoi, je devais dormir dans la même pièce que Jawad, bon on est des amis hein, chacun dans son lit mais dans la même pièce. Il était de bonne humeur et il est parti chercher son ordinateur portable pour qu'on puisse regarder un film. Il m'a dit 'Met-toi en pyjama, met-toi dans ton lit, je reviens avec l'ordinateur.' Il est revenu sans ordinateur, énervé et il m'a dit 'Rhabille-toi' - alors que j'étais en pyjama - 'En fin de compte on va dormir chez mon pote là-haut' Donc la police me dit que - en fin de compte moi je ne pensais pas à ça hein - mais la polie me dit qu'il devait recevoir les terroristes chez lui."

A Hayet, comme à la police et aux médias, Jawad Bendaoud a déclaré qu'il n'était pas au courant qu'il allait héberger des terroristes : "Il m'a dit 'Ecoute je suis dans la merde, c'est un pote, il m'a dit de les héberger parce qu'ils revenaient de Belgique et qu'ils avaient besoin juste de se reposer et juste d'un peu d'eau pour faire leurs prières.' Lui, il a dit [qu'ils étaient] deux, mais en fin de compte ce que j'apprends par la suite c'est qu'ils étaient peut-être cinq." Mais, la jeune femme n'est pas vraiment convaincue : "La façon que l'appartement était préparé, je pense qu'il a quelque chose à voir et qu'il était au courant."

 

Réagissez à l'actu people