TV

Attentats de Paris : Un médecin du Raid raconte son intervention au Bataclan dans C à Vous (Vidéo)

   / 6  
Un médecin du Raid raconte le drame au Bataclan
1
Un médecin du Raid raconte le drame au Bataclan
Matthieu Langlois, invité de C à Vous
2
Matthieu Langlois, invité de C à Vous
Anne-Sophie Lapix présentatrice de C à Vous
3
Anne-Sophie Lapix présentatrice de C à Vous
Matthieu Langlois, un médecin du Raid
4
Matthieu Langlois, un médecin du Raid
Son bouleversant témoignage au Bataclan
5
Son bouleversant témoignage au Bataclan
6
"La priorité absolue, c’est de s’extraire de la menace"

Les survivants des attentats de Paris sont nombreux à raconter leur témoignage. Sur le plateau de C à Vous, Matthieu Langlois, un médecin du Raid revient sur cette triste soirée. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur le site Non Stop Zapping.

Malgré les mois passés, les Français ont toujours du mal à se remettre des tristes attentats qui ont secoué le pays. Avant celui du 14 juillet, c’est au Bataclan et au Stade de France que le drame a commencé faisant des centaines de morts. Les parents des victimes se demandent encore comment ces terroristes ont pu s’introduire aussi facilement dans la salle de concerts et les accusations du leader des Eagles of death metal ont agité le pays. Pour lui, la sécurité du Bataclan était de mèche avec les terroristes et Non Stop Zapping vous dévoilait ses étonnants propos.

"Tous ceux qui pouvaient se déplacer s’étaient cachés"

De nombreuses questions restent sans réponses et les familles des victimes ne cessent d’interpeller les autorités pour en savoir plus. Dans l’émission "C à Vous", une mère d’une victime criait au scandale suite aux attentats de Paris. Ce mercredi 19 octobre, Anne-sophie Lapix recevait l’un des médecins du Raid qui a porté secours aux victimes du Bataclan le jour du drame. Dans un livre, il raconte ce triste événement afin d’apporter quelques réponses aux familles. "On a travaillé ça à l’entraînement avec les opérateurs du Raid, c’est ce qu’on appelle ‘le triage’ pour nous. Ça permet d’évacuer le plus vite possible tous les blessés ou toutes les personnes qui seraient valides, capables de sortir par leurs propres moyens, ce qui permet de gagner beaucoup de temps. C’est pour ça que j’ai demandé très rapidement à tous ceux qui pouvaient se lever de nous rejoindre et là malheureusement, il n'y en avait aucun. Tous ceux qui pouvaient se déplacer s’étaient cachés, soit avaient déjà quitté le Bataclan".

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people