TV

Attentats de Paris – Salah Abdeslam : Son ancien avocat explique pourquoi il l'a défendu (Vidéo)

   / 6  
L'avocat de Salah Abdeslam explique pourquoi il a accepté de le défendre
1
L'avocat de Salah Abdeslam explique pourquoi il a accepté de le défendre
Salah Abdeslam, le terroriste de Paris
2
Salah Abdeslam, le terroriste de Paris
Son ancien avocat s'exprime dans
3
Son ancien avocat s'exprime dans "66 Minutes"
Il parle de son métier
4
Il parle de son métier
Il a reçu de nombreuses menaces de mort
5
Il a reçu de nombreuses menaces de mort
6
"La France doit s’enorgueillir de pouvoir offrir des droits à un détenu"

Franck Berton, l’ancien avocat de Salah Abdeslam explique pourquoi il a accepté de défendre ce criminel. Dans le reportage "66 Minutes" sur M6, il décide de tout dire. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur le site Non Stop Zapping.

Le 13 novembre dernier, la France a été touchée par un terrible attentat qui a fait pas moins de 130 morts. Lors de cette soirée, Paris et ses régions les plus proches étaient sous tension. Pendant que des explosions retentissaient au Stade de France lors d’un match important, des assaillants se sont introduits au Bataclan et ont tiré sur tout le monde. De véritables scènes de violence qui ont choqué le monde entier. Certains terroristes kamikazes ont péri, mais l’un d’entre eux a abandonné sa mission et s’est échappé. Après 125 jours de cavale, il est arrêté à Bruxelles. Mécontent de sa détention, Salah Abdeslam reste muet face au juge. Non Stop Zapping vous dévoilait l’incroyable scène et vous expliquait l’avancée du procès.

"Le procès sera équitable"

Les séances face au juge se multiplient et le terroriste reste toujours aussi silencieux. Un événement lors de son arrestation pose toujours autant de questions. Pendant l’interpellation de Salah Abdeslam, un mystérieux papier tombe de son pantalon qui a été récupéré par les enquêteurs. Certains Français déplorent le fait que ce criminel soit aussi bien traité. L’ancien avocat de Salah Abdeslam, Franck Berton, qui a reçu de nombreuses menaces de mort, a décidé de s’exprimer. "La France doit s’enorgueillir de pouvoir offrir des droits à un détenu, même le pire des criminels. De lui dire que tu as le droit à un avocat et que le procès sera équitable […] Si on ne croit pas en ça, on ne croit plus rien, moi je brûle ma robe".

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people