TV

Attentats de Paris : Obligées de payer les impôts des victimes, les familles crient au scandale (Vidéo)

   / 4  
Attentats de Paris : Obligées de payer les impôts des victimes, les familles crient au scandale
1
Attentats de Paris : Obligées de payer les impôts des victimes, les familles crient au scandale
Les impôts des victimes font polémique
2
Les impôts des victimes font polémique
La mère d'une victime avec la fiche d'imposition de sa fille, décédée au Bataclan
3
La mère d'une victime avec la fiche d'imposition de sa fille, décédée au Bataclan
Pour l'association 13 Novembre, les familles doivent être exonérées
4
Pour l'association 13 Novembre, les familles doivent être exonérées

Le 13 novembre dernier, la ville de Paris était victime de plusieurs attaques terroristes. Le bilan de ces attentats est très lourd, puisque pas moins de 130 personnes y ont perdu la vie. Mais alors que les relevés d'impôts viennent d’être envoyé aux français, beaucoup de familles des victimes crient au scandale. En effet, ces dernières sont dans l'obligation de payer les impôts des personnes décédées lors des attentats du 13 novembre. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Il y a tout juste six mois, la ville de Paris connaissait les heures les plus sombres de son histoire. En effet, ce soir là plusieurs attaques terroristes surviennent dans les rues de la capitale, et ce de façon simultanée. Le bilan de ces attentats terroristes est lourd, puisqu’on déplore pas moins de 130 personnes décédées. Et si la France a reconnu le caractère exceptionnel de ces attaques, les fiches d'imposition des personnes ayant perdu la vie lors des attentats du 13 novembre font débat.

"je trouve ça inadmissible"

En effet, les familles des victimes ont récemment reçu les feuilles d’impôts des personnes décédées. Ces dernières qui sont logiquement obligées de payer la note, crient au scandale. « Nous demander de payer les impôts pour un enfant qui a été assassiné, je trouve ça inadmissible. On a déjà suffisamment de souffrance et de frais par rapport à ce que nous vivons au quotidien, donc il va falloir que les choses soient regardées de près et qu'il y ai une réponse dans ce sens. A savoir que nous soyons exonéré de cette somme. » L’association 13 Novembre a donc demandé un rendez-vous au Ministère des Finances afin de trouver une solution pour les familles des victimes.

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people