TV

Attentats de Paris - L'émouvante chronique de Nicolas Canteloup : "Il y a lâche dans kalach"

Attentats de Paris - L'émouvante chronique de Nicolas Canteloup : "Il y a lâche dans kalach"

Une nouvelle semaine commence pour la France endeuillée suite aux terribles attaques qui l'ont plongée dans l'horreur ce vendredi 13 novembre. Dans sa Revue de presque sur Europe 1, Nicolas Canteloup a bien entendu évoquer les attentats et a ainsi rendu hommage aux victimes, tout en s'attaquant à Daech à sa manière. Découvrez un extrait de sa chronique dans cette vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Ce vendredi 13 novembre, de terribles attentats frappaient la France, 10 mois après les attaques du siège de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher. Pendant tout le week-end, les éditions spéciales se sont succédées à la radio comme à la télévision. Des émissions ont été déprogrammées et remplacées notamment On n'est pas couché, l'émission de Laurent Ruquier qui devait être diffusée sur France 2 comme chaque samedi. A la place, la chaîne a demandé à l'animateur et à ses chroniqueurs d'animer en direct une émission intitulée pour l'occasion On est solidaires.

Ce lundi, une nouvelle semaine commence pour une France traumatisée. L'émission Le Grand 8 était consacrée ce matin aux attentats, Laurence Ferrari et ses chroniqueuses bouleversées ont tenu à rendre hommage aux victimes. L'animatrice a notamment évoqué le triste sort de cinq collaborateurs du groupe Canal+-Vivend-Universal qui ont perdu la vie vendredi soir.

"Elle t'emmerde la France"

Dans sa chronique quotidienne sur Europe 1, La Revue de presque, Nicolas Canteloup a bien entendu évoqué les attentats de vendredi. "C'était vendredi, vers 21h30 / 22 heures. L'amour avait le son d'un petit SMS inquiet, qu'on a tous reçu. Nous Parisiens, en tout cas. Le fameux 'T'es où ?' Oui, ce 'T'es où ?' était plus angoissé que d'habitude. Un 'T'es où ?' suivi d'un 'Rentre vite, il y a des fusillades dans Paris'. Vendredi soir, la mort avait elle le son d'une kalach. D'ailleurs, vous avez remarqué qu'il y avait le mot lâche dans kalach. Alors, bien sûr, on a tous cette image d'horreur gravée : la décoloration blonde ratée de Bono, le leader de U2. Oui, qui m'a presque arraché un sourire" a-t-il ainsi commencé avec la voix de Guy Carlier.

Puis, l'imitateur s'est adressé directement à l'Etat Islamique : "La France buvait un coup en terrasse. La France elle est rousse, elle est blonde, elle est brune, elle est black, elle porte la kippa, le sarouel, le chapelet de prière ou même rien. Elle est gay, elle est hétéro, mais surtout, elle t'emmerde la France. Elle t'emmerde en terrasse, elle t'emmerde devant une bière".


Dans kalach, il y a lâche ! par Europe1fr

Réagissez à l'actu people