TV

Attentats de Paris : la sécurité du Bataclan de mèche avec les terroristes ? Les graves accusations du leader des Eagles of Death Metal ! (Vidéo)

Attentats de Paris : la sécurité du Bataclan de mèche avec les terroristes ? Les graves accusations du leader des Eagles of Death Metal ! (Vidéo)

Quatre mois après les terribles attentats de Paris, Jesse Hughes, le leader des Eagles of Death Metal, s'est de nouveau exprimé sur l'attaque au Bataclan à la chaîne Fox Business. Le chanteur a notamment porté de lourdes accusations contre la salle de spectacle, et a sous-entendu que les agents de sécurité étaient de mèche avec les terroristes. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Les Eagles of Death Metal ont encore du mal à se remettre des terribles attentats du 13 novembre dernier qui ont touché la France. Alors qu'il est remonté sur scène il y a quelques semaines, le groupe reste traumatisé au point que Jesse Hughes, le leader, avait confié à l'AFP être désormais armé en permanence : "Je porte toujours un flingue sur moi maintenant aux États-Unis (...) Je ne suis pas un cow-boy, mais je veux être prêt". Interrogé par le Figaro, le chanteur avait confié que ces événements dramatiques ne l'ont pas changé : "Mes croyances n'ont pas été ébranlées parce que ma foi était déjà forte. Je ne laisserai pas les méchants l'emporter. Je ne ferai rien de ce qu'ils attendent de moi. Ce ne sera pas facile. Parfois, une force vous pousse vers un endroit qui vous changera. Il est dur d'y résister, mais si on tient bon face à la tempête, on ne tombe pas du bateau. Voilà ce que j'essaie de faire. Je suis entouré d'amis qui ne me laisseront pas céder aux ténèbres".

 

"Il semble évident qu'ils avaient une raison de ne pas venir"

 

Mais quatre mois après l'attaque du Bataclan, Jesse Hughes a fait des déclarations fracassantes sur le soir du drame en pleine interview pour la chaîne Fox Business. Selon lui, la sécurité du Bataclan est clairement en cause et il a même sous-entendu que certains agents étaient de mèche avec les terroristes : "Quand je suis pour la première fois arrivé et que je suis entré, je suis passé devant le mec qui était censé assurer la sécurité pour les coulisses. Il ne m’a même pas regardé. Je suis immédiatement allé voir le promoteur et je lui ai dit : ‘Qui est ce type ? Je veux mettre un autre mec à sa place’. Et il m’a répondu : 'Eh bien, les quelques-autres gars ne sont pas encore là’. Et finalement j’ai découvert qu’environ six d’entre eux ne se sont jamais pointés. Il semble assez évident qu’ils avaient une raison de ne pas venir". Face à ces déclarations chocs, le co-dirigeant du Bataclan, Jules Frutos a réagi : "Je n'ai pas le désir de commenter ce genre de déclaration. Elle se suffit à elle-même dans sa stupidité".  

Réagissez à l'actu people