TV

Attentats de Paris: La section anti-terroriste belge avait été prévenue en juillet 2014 (vidéo)

Attentats de Paris: La section anti-terroriste belge avait été prévenue en juillet 2014 (vidéo)

Les médias belges rapportent ce vendredi que le comité P, la police des polices, aurait ouvert une enquête sur une éventuelle bavure des forces de l'ordre en rapport avec les attentats du 13 novembre à Paris. Dès juillet 2014, une voisine des frères Abdeslam aurait en effet alerté la police belge pour signaler que Salah et Brahim s'étaient radicalisés et s'apprêtaient à mener une attaque. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le 13 novembre dernier, la France pleurait ses morts. Au cours d'une impensable soirée, plusieurs attentats étaient commis dans les rues de Paris, sur les terrasses de café du XI e arrondissement, aux abords du Stade de France et dans le Bataclan. Bilan, 129 morts et 352 blessés. Mais ce vendredi un nouvel élément dévoilé par la presse belge vient semer le trouble. Selon plusieurs médias, la police belge avait en effet été prévenue en juillet 2014 de la radicalisation de Salah et Brahim Abdeslam par une voisine des deux frères. Celle-ci aurait même demandé aux forces de l'ordre d'agir, persuadée qu'ils allaient mener une attaque. Dévoilée dans un journal belge néerlandophone, cette histoire se base sur un témoignage d'une policière du Comité-P, la police des polices belge.

"S'il y a eu des manquements, je vous le ferai savoir"

Remise en cause, la section anti-terroriste belge est donc soumise à une enquête. Le ministre de l'Intérieur s'est exprimé à ce sujet : "Nous attendrons les résultats de l'enquête de la police des polices pour voir s'il y a vraiment eu des manquements. Je peux vous assurer que si c'est le cas, je le ferai savoir". Selon le témoignage de la policière du comité P, l'appel de la voisine des frères Abdeslam aurait été suivie d'une simple enquête de quartier aboutissant à la conclusion que ceux-ci ne représentaient pas de danger. Pour rappel Salah Abdeslam est toujours en fuite. Selon les révélations récentes de La Dernière Heure, il aurait passé plusieurs semaines à Schaerbeek après les attentats de Paris alors que tout le monde le pensait retourné en Syrie, avant de définitivement disparaître des radars.

Réagissez à l'actu people