TV

Attentats de Paris - Enquête Exclusive : Reportage inquiétant sur le Captagon, la "drogue des djihadistes"

Attentats de Paris - Enquête Exclusive : Reportage inquiétant sur le Captagon, la "drogue des djihadistes"

M6 consacrait une nouvelle soirée spéciale aux attentats de Paris du 13 novembre. L'équipe du magazine Enquête Exclusive s'est ainsi intéressée au Captagon, la "drogue des djihadistes" dont le trafic représenterait une part importante de l'économie de l'Etat Islamique et qui permettrait aux terroristes de rester concentrés lorsqu'ils commettent leurs attentats. Découvrez un extrait de ce reportage dans cette vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Ce vendredi 13 novembre, la région parisienne était le théâtre d'une série d'attentats terroristes. Le Bataclan, célèbre salle de spectacle parisienne a notamment été visée : 89 personnes venues assister au concert du groupe Eagles of Death Metal ont été abattues par trois terroristes. Or, ces hommes seraient restés plusieurs heures garées devant le Bataclan, à attendre. En effet, un jeune homme qui préfère rester anonyme passait la soirée dans le restaurant d'un ami, situé à trois minutes de la salle. Vers 19h40, en sortant de l'établissement pour fumer une cigarette, il aperçoit une voiture mal garée.

"Je suis parti le voir [le conducteur] et je lui ai dit 'Pousse-toi parce que les gens ne peuvent pas passer'. Et là, ils m'ont regardé froidement, avec une tête vraiment bizarre, des yeux qui ressortaient, brillants... Je ne suis pas quelqu'un qui a peur en général, surtout que c'est un quartier où tout le monde se parle, c'est un quartier de jeunes et là j'ai trouvé ça bizarre qu'ils ne baissent pas la fenêtre, personne ne descend... en fait ça m'a bloqué, ça m'a refroidi" a raconté le jeune homme au micro de BFMTV. En apprenant que des attaques avaient eu lieu aux abords du Stade de France,  ce témoin avait alors essayé d'appeler la police à plusieurs reprises, en vain.

Les terroristes drogués pour commettre les attentats de Paris ?

Si les visages des terroristes étaient si étranges, c'est peut-être parce qu'ils étaient sous l'emprise d'une drogue, le Captagon. Dans un reportage diffusé ce dimanche dans l'émission Enquête Exclusive sur M6, des journalistes ont enquêté sur ce qu'on appelle souvent la "drogue des djihadistes". Cette même drogue avait été retrouvée dans l'organisme de Seifeddine Rezgui, le responsable de l'attentat de Sousse, en Tunisie.

Un témoin d'une des attaques de Paris raconte à l'équipe du magazine de M6 : "J'ai vu un homme tirer. J'ai vu un homme assez paisible, posé, un visage quasi serein, limite contemplatif avancer calmement en direction du bar. Cette personne arrosait la terrasse comme n'importe quelle personne qui arrose sa pelouse avec un tuyau d'arrosage. C'était vraiment l'image que j'ai vu. Cette sérénité en rapport avec ce qu'il était en train de faire, c'est de la science-fiction." Une description qui, comme de nombreuses autres, laisse penser que les terroristes étaient bel et bien drogués au moment des attaques.

Le Captagon est à base d'amphétamine. Dans La Drogue de la guerre syrienne, un documentaire de la BBC, des hommes ayant pris du Captagon racontent : "Quand j'ai pris du Captagon, il n'y avait plus de peur", "J'avais l'impression de posséder le monde entier, comme si j'avais un pouvoir que personne d'autre n'avait." Le trafic de cette "drogue des djihadistes" rapporteraient énormément d'argent à l'Etat Islamique, nous explique-t-on dans Enquête Exclusive. Il y a quelques semaines, un prince saoudien a été arrêté à l'aéroport de Beyrouth alors qu'il tentait d'embarquer dans un avion privé pour Ryad avec une cargaison d'environ deux tonnes de pilules.

Réagissez à l'actu people