TV

Ariel Wizman révèle le salaire "absurde" qu'il percevait à la télé (vidéo)

Ariel Wizman révèle le salaire "absurde" qu'il percevait à la télé (vidéo)
Capture d'écran Vidéo Voltage

Dans le "Show de Luxe" diffusé sur Voltage ce 21 mars, Ariel Wizman a annoncé la somme mensuelle qu'il recevait lorsqu'il travaillait pour la chaîne Canal +. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

En 2003, la télévision était bouleversée par l'émission "20h10 pétantes", diffusée sur Canal +. Véritable programme phare, ce dernier était présenté par Stéphane Bern et animé par Ariel Wizman qui s'amusait à commenter avec humour les échanges qui avaient lieu sur le plateau. Ce jeudi 21 mars au soir, au micro du "Show de Luxe" diffusé sur Voltage, Ariel Wizman est revenu sur sa carrière à la télévision. Le comédien de 54 ans, qui est également DJ et journaliste n'a pas cherché à mentir. Franc sur ses envies professionnelles, Ariel Wizman a expliqué que "la télé ne l'intéressait vraiment plus beaucoup". "Maintenant j'ai envie de faire d'autres choses", explique celui qui estime qu'il "y a trop de canaux, trop de choses dans tous les sens" et pas d'émission qui "sort vraiment du lot". "Pendant presque 20 ans, j'ai été au moins 1h30 par jour à la télé", rappelle Ariel Wizman, qui décrit la télévision actuelle qui n'a plus les "mêmes conditions économiques" que lorsqu'il était à l'antenne.

"Je ne pense même pas que je les méritais vraiment" 

"On gagne combien par exemple quand on fait '20h10 pétantes' et qu'on s'appelle Ariel Wizman ?", demande le présentateur de l'émission Jordan De Luxe à son invité. Tranquillement, l'interlocuteur déclare : "Je devais gagner à l'époque je ne sais pas, 30 000 euros par mois". Choqué par cette somme impressionnante, l'animateur radio n'a pas pu s'empêcher de le questionner davantage. Devant l'interrogation de Jordan De Luxe, qui lui demande "ça t'étonnes ou pas ce salaire ?", Ariel Wizman répond avec humilité : "Je trouve ça absurde, c'est ridicule. Je ne pense même pas que je les méritais vraiment, pour être très franc". Comme quoi parfois l'argent n'est pas toujours une raison suffisante pour continuer un travail qui n'a plus rien de passionnant.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people