TV

Agathe Auproux : Comment elle a appris son cancer (vidéo)

Agathe Auproux : Comment elle a appris son cancer (vidéo)

Ce mercredi 23 octobre dans le "Morandini Live" diffusé sur CNews, Agathe Auproux s’est confiée au sujet du cancer qu’elle a combattu et sur la manière dont elle a appris qu’elle était touchée par la maladie. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce mercredi 23 octobre, Agathe Auproux a accordé une interview à Jean-Marc Morandini dans le "Morandini live" diffusé sur CNews et Non Stop People. À l’occasion de la sortie de son livre intitulé "Tout va bien", la chroniqueuse de "Touche pas à mon poste !" s’est confiée sur la maladie qui l’a touchée pendant près de 10 mois. La jeune femme a en effet été confrontée à un cancer, qu’elle est parvenue à vaincre. Sur le plateau de l’émission matinale, Agathe Auproux est revenue sur sa douloureuse expérience. Le moins que l’on puisse dire est que, même si la jolie brune de 28 ans a traversé cette épreuve haut la main, tout n’a pas été simple. L’annonce de son cancer a notamment eu l’effet d’une bombe pour celle qui a dû porter un cathéter, d’autant plus lorsque l’on connaît la manière dont cela a été fait. Face caméra, l'Instagrammeuse explique après un rire nerveux : "C’est une maladie devenue tellement ‘commune’, tellement 'universelle' que je pense qu’on n’a plus le même tact pour annoncer ce genre de nouvelles".

"Ça ne pouvait pas m’arriver à moi"

Agathe Auproux ne s’attendait certes pas à un jeté de fleurs pendant l’annonce de sa maladie, mais la manière dont elle a appris la mauvaise nouvelle a vraisemblablement été assez brutale. "C’est vrai que le premier membre du corps médical qui a tenté de m’expliquer qu’il se passait quelque chose d’un peu bizarre chez moi, il a eu cette phrase d'une délicatesse sidérante: ‘Asseyez-vous parce qu’il y a de quoi s’asseoir’ et il est parti", raconte-t-elle avec émotion. "Dans mon inconscient, le cancer était une maladie de ‘vieux’. Ça ne pouvait pas m’arriver à moi (…) Jamais, avec mes copines, on ne l’avait envisagé comme une possibilité réelle et factuelle. C'est vrai qu'il y a une méconnaissance, même une absence totale d’éducation sur ce qu’est la maladie, le cancer, qui ça touche", affirme Agathe Auproux, persuadée qu’il faudrait éveiller davantage les consciences collectives sur le sujet.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people