TV

Affaire conclue : Sophie Davant touchée face à une vendeuse qui a perdu son chien (vidéo)

Affaire conclue : Sophie Davant touchée face à une vendeuse qui a perdu son chien (vidéo)

Dans un numéro d'Affaire conclue ce jeudi 12 décembre, Sophie Davant a été très touchée par le souhait d'une vendeuse de ce qu'elle compte faire avec l'argent gagné. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Quotidiennement sur France 2, Sophie Davant reçoit les vendeurs au sein des ateliers Christofle, nom de la célèbre entreprise d'orfèvrerie qui a occupé les lieux jusqu'en 2007. Au milieu des décorations de Noël, l'animatrice de France 2 a accueilli ce jeudi 12 décembre dans "Affaire conclue", Monique, une retraitée de 74 ans originaire de Monchy-Saint-Éloi dans l’Oise. Venue vendre deux lampes à pétrole d’époque, la vendeuse a aussitôt convaincu Julien Cohen. Pour se les procurer, l'acheteur lui a proposé une jolie somme en lui offrant 1000 euros. Une geste généreux qui va permettre à Monique de réaliser son souhait. 

Sophie Davant a vécu le même drame

Avant de rejoindre la salle des ventes, la vendeuse a expliqué à Sophie Davant ce qu'elle comptait faire de l'argent récolté. "On a perdu notre chien il y a quelques mois. Et on pensait pouvoir se passer d’un animal à la maison, mais c’est très dur", a-t-elle confié sur la perte de son animal de compagnie. Une histoire qui a parlé à l'animatrice touchée. "Bienvenue au club", lui répond Sophie Davant qui assure qu'il est aussi "difficile de se convaincre de racheter un chien". En septembre 2018, elle avait perdu sa chienne Djette. Au même moment, l'animatrice s'était rendue sur le plateau de TPMP très émue. "Ça semble un peu dérisoire quand on a traversé des épreuves, quand on a perdu des êtres chers… Moi j’ai perdu mon petit chien aujourd’hui", avait-elle révélé en expliquant les circonstances du décès de sa chienne : "Elle allait très bien avant-hier et hier elle ne se portait pas très bien. Elle est allée chez le vétérinaire et elle est décédée d’une embolie pulmonaire". 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people