TV

Affaire conclue : Sophie Davant taquinée par un vendeur (vidéo)

Affaire conclue : Sophie Davant taquinée par un vendeur (vidéo)

Ce lundi 17 août dans Affaire conclue, Sophie Davant a découvert un étonnant pendentifs représentant le buste d'un homme nu. Alors qu'elle semblait intriguée par une partie de la sculpture, elle a été taquinée par le vendeur. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Devant les objets présentés dans Affaire conclue, Sophie Davant fait toujours preuve de curiosité. Dans un nouveau numéro diffusé ce lundi 17 août, l'animatrice a une nouvelle fois été surprise en découvrant un étonnant pendentif apporté par le vendeur du jour, Rolland. En regardant le petit objet, la commissaire-priseur Diem Crenais a assuré que ce buste d’homme nu a été sculpté par Miguel Ortiz Berrocal, disparu en 2006. De son côté, Sophie Davant s'est montrée intriguée par cette oeuvre en puzzle du sculpteur, en découvrant les différentes pièces. "Il y a une drôle de pièce là, au milieu… Il faut l'attraper vous croyez ?", a interrogé l'animatrice en continuant : "A priori ça représente quoi ? Un buste ? On voit des fesses, donc on imagine ce que représente la partie frontale". 

Sophie Davant intriguée par une certaine partie du buste

Une fois démonté, le pendentif a ainsi dévoilé ce qu'il cachait à l'intérieur : un lapis-lazuli, une pierre semi-précieuse de couleur bleue. "Bonne chance pour le remonter, je pense que c’est impossible !", a lancé Sophie Davant en continuant de toucher une pièce de la sculpture. "C’est la partie qui vous intéresse…", a commenté avec humour le vendeur en voyant l'animatrice toucher le sexe du buste. "Non, ça ne m'intéresse pas du tout. Je me disais qu'on dirait une boucle de fermeture éclair. Ça m'intéresse pas du tout, qu'est-ce que vous allez imaginer !", a-t-elle tenté de se défendre. Mais contrairement à Sophie Davant, les acheteurs d'Affaire conclue ne se sont pas autant emballés pour l’objet. Estimé à 200 euros, il a finalement été vendu à 180 euros. 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people