TV

Affaire Conclue : Sophie Davant ridiculise une candidate et son objet "moche" (Vidéo)

Affaire Conclue : Sophie Davant ridiculise une candidate et son objet "moche" (Vidéo)

Sophie Davant n’a pas été tendre avec une candidate dans Affaire Conclue ce mercredi 8 avril. Très franche, l’animatrice n’a pas hésité à qualifier l’objet de la participante de « moche ». Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Il semblerait bien que Sophie Davant n’apprécie pas les poupées dans Affaire Conclue. Il y a quelques jours, l’animatrice a eu un énorme fou rire dans l’émission en faisant face à une poupée pour le moins particulière : "Elle a quand même une drôle de coupe de cheveux, c'est un peu la coupe de Mireille (Mathieu) mais en pas réussi quoi, c'est une approche… On en a vu des poupées... Après tout est affaire de goût, moi je suis plus réservé", avait lâché Sophie Davant. Et ce mercredi 8 avril, Sophie Davant s’est de nouveau lâchée face à Maud, une sculptrice et plasticienne qui a fait le déplacement depuis Pollestres dans les Pyrénées-Orientales : "J’apporte un objet relativement atypique, assez significatif de ma région, a-t-elle expliqué. C’est un peu “cabinet de curiosités”, ça va pouvoir plaire à des collectionneurs, des amateurs divers et variés".

"C’est une tête de fille ça ?"

Face aux trois petits objets, Sophie Davant n’a pas pu cacher son interrogation : "J’avais peur que ça vous effraie un petit peu. Je me suis dit : “Est-ce que Sophie ne va pas trouver ça moche ?", a glissé Maud, ce à quoi Sophie Davant a répliqué : "Ben si. Objectivement… C’est ce qu’on était en train de se dire". La candidate a alors expliqué que ces moules de métal avait permis de faire "rêver beaucoup de petites filles", puisqu’il s’agit de moules de poupées de la marque Bella, une institution qui a son musée à Perpignan : "C’est une tête de fille, ça ?", a lancé Sophie Davant en attrapant un des moules. "Ça, c’est une tête de poupon !", a précisé Maud. Malgré les piques de Sophie Davant, la candidate a réussi à garder son sourire.

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people