TV

Affaire conclue : Fou rire de Sophie Davant face à l’estimation d’un objet ! (vidéo)

Affaire conclue : Fou rire de Sophie Davant face à l’estimation d’un objet ! (vidéo)

C’est un objet quelque peu insolite qui a été estimé mercredi 1er juillet dans "Affaire Conclue". Et lorsque le prix tombe, Sophie Davant ne peut cacher son fou rire !

Depuis la mesure de déconfinement progressif instaurée le 11 mai dernier, les tournages des émissions ont pu reprendre. Ainsi, Sophie Davant qui présente le programme a dévoilé fin mai les coulisses de l’émission post-confinement. Toutes les personnes présentes sur le plateau portaient un masque et respectaient la distanciation sociale. Si la présentatrice s’étonnait de cette situation, elle a bel et bien repris les tournages. A la rentrée prochaine, Pierre-Jean Chalençon ne participera plus à "Affaire conclue" mais il était bien présent dans l’émission proposée mercredi 1er juillet. Dans une séquence, Sophie Davant n’a pu réprimer un fou rire à la suite de l’estimation d’un objet. Explications.

"J’imagine que vous êtes venu pour le fun"

Un jeune homme est venu présenter un objet insolite, il s’agit d’un agrandisseur de photos russe datant de l’union soviétique. Cet amateur d’objets chinés l’a détourné de son utilisation première pour en faire sa table de chevet. Après être revenus sur l’origine de cet objet, Sophie Davant et le participant à l’émission se tournent vers l’expert pour savoir quel pourrait être son prix. Ce dernier admet qu’il n’a jamais vu auparavant un tel objet et que l’estimation est difficile. Finalement, il décide d’estimer l’agrandisseur de photos russe à 50 euros. Une somme peu élevée qui pousse Sophie Davant à s’exclamer en riant : "Oh ben c’est énorme ! Tout ça pour ça !" Alors qu’elle se tourne vers le jeune homme, elle le remercie d’être venu et ajoute, "J’imagine que vous êtes venu pour le fun (…) vous n’avez pas besoin de nous pour vendre cet objet". Une déclaration confirmée par le principal intéressé qui ne le prend pas mal. "Le prix proposé est relativement faible mais je suis surtout là pour passer un bon moment et ça s’est effectivement passé". Finalement, c’est la brocanteuse Marie du Sordet qui a acheté l’objet pour 100 euros.

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people